Titres — P


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Parages d’exil
Chahan Chahnour
Nouvelles traduites de l’arménien par Krikor Chahinian. 176 p. 12/19.
1984. ISBN 2.86853.114.8
11,50 €
Trois nouvelles, «d’une authentique veine populaire». La première traduction de l’écrivain le plus remarquable de la diaspora arménienne, qui est aussi un admirable poète de langue française

Par-delà vents et rien
Yves Peyré
Poèmes. 152 p. 13/19.
1987. ISBN 2.86853.040.0
11,50 €
«La poésie d’Yves Peyré est la recherche tendue d’une source la plus obscure, la plus pure dans son paysage originaire.» (P. Dubrunquez).

La Paresse et la gloire
Jean Claude Bilheran
Récit. 128 p. 14/19.
2017. ISBN 978.2.86853.625.9
17,00 €
«Sur les hauteurs où j’étais parvenu, hissé par tout l’amour qu’on m’avait prodigué, la pureté de l’air était complète, à deux pas de l’abîme où j’allais m’engloutir. (…) À la clinique, une infirmière m’a demandé de remonter ma manche gauche et m’a fait une piqûre. Quand j’ai repris conscience, nous étions en février.»

Paris-couleurs
Willy Ronis
80 photographies en couleurs. Texte de Michel Boujut. 120 p. 21/25.
2006. ISBN 2.86853.471.6
35,00 €
Ce maître du noir et blanc a photographié en couleurs dès 1955, dès l'apparition du Kodachrome, film diapositive à la chromie si particulière, et si peu sensible à la lumière qu'il aurait dû, logiquement, l'empêcher de faire, selon son style et son goût, des instantanés sur le fil du hasard, photos de rue, photos de foule, a fortiori photo de nuit... On verra qu'il n'en est rien et qu'il a su tirer le meilleur parti de la contrainte opposée à la spontanéité de son regard.

Parisiennes
Raphaël Sorin
Proses. Avec sept photographies de Mohror. 64 p. 16,5/24.
1992. ISBN 2.86853.142.3
13,50 €
Suite de petites proses jazzées, ballades nostalgiques et grinçantes écrites sur le tempo du cœur, qui nous conduit par le rêve ou le souvenir dans le Paris révolu des années cinquante, avec des écrivains promeneurs pour compagnons.

La Part du Diable
André de Richaud
Nouvelles réunies et présentées par Patrick Cloux. Lettrines originales de Gilles Chapacou. 104 p. 13/20.
1986. ISBN 2.86853.038.2
11,00 €
Richaud met en scène de mauvais doubles d’êtres vivants, gens du Vieux Monde, hommes du fossé, lunatiques, sauvages, fous, en habits de violence ou de peur. Mais qui témoignent d’une présence particulière de la Beauté.

Les Pas de l'ombre
Jean-Yves Laurichesse
Roman. 112 p. 14/19.
2009. ISBN 978.2.86853.525.2
16,00 €
L'ombre d'un étudiant des années trente — le survivant de Pace Monge — erre dans les rues du quartier latin. Il a été orphelin dans un internat gris de province. Il sera prisonnier dans une froide région d'Allemagne. Dans ses pas, son fils imagine ce que fut sa jeunesse à partir de photographies, de poèmes, d'anecdotes. Il le rejoint au bout du chemin, où le présent se confond avec le mythe.

Passage des oiseaux pihis
Christian Doumet
Essai. Quarante photographies inédites de Victor Segalen. 112 p. 16,5/22.
1995. ISBN 2.86853.211.X
20,00 €
Appuyé sur les photos de Segalen, ses récits et feuilles de route, ce texte de Doumet tente cependant de vivre selon son imaginaire propre quelques-uns des moments privilégiés d’une aventure qui renouvelle pour nous de fond en comble le sens du mot exotisme.

Passage mystique
Maria Lampadaridou-Pothou
Poèmes traduits du grec par Jacques Lacarrière. 72 p. 14/19.
1995. ISBN 2.86853.191.1
10,00 €
«Poème mystique, initiatique, poème de la douleur du corps, du cœur, de l’être tout entier tendu vers ce désir d’abolir le temps et la mort, d’effleurer ce monde jusqu’alors intouchable, indémontrable qui commence juste au-delà de l’homme, juste en deçà de l’ange.»

Un Passant incertain
Jean-Yves Laurichesse
Roman. 160 p. 14/19.
2017. ISBN 978.2.86853.624.2
18,00 €
Ce qui commence comme une enquête et se poursuit par une sorte de complot, est en réalité un travail de réparation dont les protagonistes de cette histoire se chargent, au nom d’une «littérature sublime et cruelle» dont ils partagent le goût et dont ils savent bien qu’elle n’est pas différente de la vie-même.

La Passe
Antoinette Dilasser
Récit. 216 p. 14/19.
2012. ISBN 978.2.86853.574.0
19,00 €
La passe est le journal d’un deuil, double deuil en quelque sorte ou deuil impossible, puisque le compagnon qu’Antoinette Dilasser a aimé et soutenu, l’immense peintre si peu bavard auquel elle a donné ses mots, n’est pas mort : il vit dans une maison pour malades qui ont oublié qui ils sont. «Le roi a perdu sa couronne» et l’épouse note les événements du quotidien, les souvenirs d’une existence commune toute vouée à la peinture, les réflexions sur la marche du monde — sans jamais forcer le sens, sans chercher à obtenir de consolantes réponses.

Pastorales de guerre
Stéphane Émond
Récits. 96 p. 14 /19.
2006. ISBN 2.86853.452.X
14,00 €

Pastorales de guerre
Stéphane Émond
Récits. Coll. Corps neuf. 96 p. 14/19.
2012. ISBN 978.2.86853.572.6
8,00 €
C'est un chant poignant qui monte de ces pages, une plainte étrange et sourde qui nous parvient, comme magnifiée par la voix d'un homme jeune qui n'a connu aucune guerre mais se souvient du sacrifice des siens.

Paysages
Jean-Pierre Gilson
80 photographies noir & blanc. Texte de Jacques Drillon. 112 p. 21/25 à l'italienne.
2007. ISBN 978.2.86853.484.2
28,00 €
Jean-Pierre Gilson photographie toujours à l’horizontale, qui n’est pas le cadre de l’être, mais le lieu de l’existant. Godard disait : le scope n’est bon que pour filmer les serpents, pas les hommes. Gilson ne montre pas des serpents, mais des paysages, il montre ce qu’il voit, non ce que nous sommes – et nous voyons plus large que haut.

Le Pays catalan
Jean Dieuzaide
170 photographies en deux tons. Texte de Michel del Castillo. 196 p. 21/25.
2006. ISBN 2.86853.468.6
33,00 €
Paysages, figures de pêcheurs, de paysans ou de célébrités, architecture profane ou sacrée, images industrielles même… c’est, selon la méthode Dieuzaide, avec ce génie particulier de la lumière, tout le portrait vivant d’un pays (ici la Catalogne française) que nous propose ce livre, accompagné d’un texte où Michel del Castillo allie la connaissance historique au sens de l’anecdote signifiante.

La Peau de mon enfance
Baptiste-Marrey
Poème républicain. 96 p. 14 /19.
1997. ISBN 2.86853.263.2
12,00 €
«Peut-on souffrir de sa ville comme d’un oiseau blessé, d’un amour défiguré ?» Telle est la question, douloureuse, que pose Baptiste-Marrey dans ce poème républicain, satirique, voire libertaire, tour à tour violent et mélancolique.

Peintures
François Trémolières
Poèmes. 64 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.252.7
9,00 €
«Vivre demeure en soi une énigme vers laquelle la poésie ouvre des accès et qu’elle invite à partager : nombre de ces poèmes sont dédiés. Leur simplicité et leur évidence sont aussi celles de l’offrande.» (J.-M. Maulpoix).

Le Père Serge
Léon Tolstoï
Roman traduit du russe par J.-W. Bienstock. Coll. Corps neuf. 96 p. 12/18.
2010. ISBN 978.2.86853.531.3
8,00 €
L’écrit de Tolstoï le plus serré, le plus fondamental, en même temps qu’une parabole à la fois violente, sobre et universelle, digne de prendre place parmi les grands témoignages spirituels.

Père et passe
Jérôme Meizoz
Récit. 80 p. 14/19.
2008. ISBN 978.2.86853.498.9
14,00 €
En quarante courts récits, Père et passe tisse «un drap de mots» pour recueillir le visage d'un père vieillissant.

Perfida Imago
Joan Fontcuberta & Jacques Terrasa
Photographies accompagnées de 5 essais de Jacques Terrasa. 144 p. 21/25.
2006. ISBN 2.86853.467.8
32,00 €
À partir d’une approche quasi-exhaustive des différentes séries, seront étudiés les rapports entre nature et culture, entre vérité et fiction, entre mensonge et objectivité photographique, que Fontcuberta aborde en se livrant dans plusieurs séries à une véritable déconstruction parodique du discours scientifique.

Les Périls de Londres
Jean-Claude Pirotte & Sylvie Doizelet
Textes et photographies. 96 p. 14/19.
2010. ISBN 978.2.86853.533.7
17,00
Sylvie Doizelet, qui pratique la capitale anglaise depuis l’adolescence, a pris lors de ses récentes promenades quelques instantanés qui traquent Londres dans Londres — quelques-unes des innombrables mises en garde qui attendent le Londonien à chaque pas. Et Jean-Claude Pirotte a, en quelque sorte, légendé les clichés, qui lui ont inspiré de courtes fables disant à la fois l’air du temps, la mémoire perdue, et les dangers qu’affronte aveuglément l’être humain dans un univers en voie de délabrement, ou de métamorphose inquiétante.
Cent cinquante ans après Les cris de Londres, en voici donc les périls.

La Perte d'une chance
Vincent Wackenheim
89 lettres de Maximilien Schnug à son épouse Marguerite au sujet d'un rat, d'un nain et de leur fils Leo. 96 p. 14/19.
2003. ISBN 2.86853.374.4
14,00 €
«Il a pris son assiette dans ses mains, il l'a portée à sa bouche pour terminer sa soupe, la nuque en arrière, on ne voyait plus son visage, mais seulement un rond blanc, comme une lune — moi, j'ai ri, j'étais Dieu. Je t'embrasse. Maximilien.»

La Perruque
Fred Deux (Jean Douassot)
Roman. Coll. Corps neuf. 416 p. 12/18.
2015. ISBN 978.2.86853.607.5
18,00 €
Dans cet effrayant récit d’un apprentissage au cœur d’un univers clos sans espoir, l’auteur avance avec sa musique à lui, boiteuse, sauvage, aride. Il va au-devant de l’horreur comme pour l’exorciser par son excès même, comme si écrire restait encore le seul moyen peut-être de «changer la vie».

Le Petit cheval d’Ostrava
Pascal Commère
Prose. 40 p. 13/17.
2011. ISBN 978.2.86853.578.8
6,00 €
Un bref récit, inspiré à l’auteur par la «visite» d’une ville de l’Est, grise, pluvieuse, mélancolique et son emblème caracolant — qui est aussi, mais d’une autre manière, l’emblème de son enfance…

Petit Duché de Luxembourg
Gilles Ortlieb
Poèmes. 32 p. 12/19.
1991. ISBN 2.86853.133.4
6,00 €
«Plus brusque le dépaysement, plus sévère la leçon.»

La Petite épée du cœur
Anne Serre
Récit. 80 p. 12/19.
1995. ISBN 2.86853.226.8
10,50 €
«C’était joli ces actrices mouillées au corps nu, palpitantes. (…) Natacha l’héroïne avait les lèvres bleues, quant à Rutila, fière d’une poitrine exquise que le monde entier avait admirée, elle riait comme une folle.» Le quatrième livre de l’auteur (née en 1960).

Petite préface à toute critique
Jean Paulhan
Essai. 112 p. 12/19.
1988. ISBN 2.86853.061.3
9,50 €
Le tableau des illusions de langage que se partagent Romantiques et Classiques, ou Terroristes et Rhétoriqueurs. (Réimpression de l’édition de 1951).

Un Peuple de promeneurs
Alexandre Romanès
Notes et fragments. Préface de Lydie Dattas. 128 p. 14/19.
2000. ISBN 2.86853.341.
8 — Épuisé

Peut-être
Cécile Reims
Récit. 176 p. 14/19.
2010. ISBN 978.2.86853.542.9
18,00 €
C’est à une profonde méditation sur le thème de la vieillesse que nous invite Cécile Reims qui fait ici retour sur sa vie tout entière consacrée à l’art et sur son origine de Juive lituanienne – qui lui donne le dur devoir d’être le dernier dépositaire de tous ceux qu’une aberration de l’histoire a privés de la vie. Regardant sans ciller le bout du chemin, elle mesure l’exigeante ascèse d’une existence pleinement partagée avec un artiste également sans concession, dans une courageuse soumission à l’inconnu. Il n’y a pas l’ombre d’un regret dans cet autoportrait sans fard dont, pourtant, la première esquisse semble revenir à la fatalité. C’est au contraire une leçon de consentement à soi-même, d’«obéissance à sa propre loi», et une profession de tendresse.

Philoctète
Sophocle
Traduit par Yannis Kokkos et Pierre Leyris. 96 p. 15/19.
1997. ISBN 2.86853.269.1
12,00 €
Admirable traduction rythmée d’une tragédie méconnue, inspirée d’un épisode de la guerre de Troie, et qui fut jouée en 409 avant J.-C., inspira Eschyle et Euripide, et plus près de nous André Gide.

Le Photographe, l'architecture et la raison
Emmanuel Berry
30 photographies en couleur. Textes de Jean-Luc Dauphin et Jacques Py. 72 p. 16,5/21,5.
2008. ISBN 978.2.86853.507.8
22,00 €
Lorsque Emmanuel Berry vient hanter l’architecture de cet hôpital psychiatrique d’Auxerre qui se voulait exemplaire, un trouble s’installe progressivement sur ses clichés où de discrètes altérations de la réalité apparaissent. Un léger brouillard s’étale comme un voile insidieux porté sur les choses si crûment délaissées dans l’enceinte de l’ancien asile haussmannien, aujourd’hui déserté.

Place Monge
Jean-Yves Laurichesse
Roman. 112 p. 14/19.
2008. ISBN 978.2.86853.501.6
16,00 €
Un officier de la Grande Guerre retrouve, le temps d’une brève permission, son appartement parisien et les traces d’un bonheur révolu. Une jeune femme et son fils attendent son retour au fond d’une province. Mais la mort est en embuscade et va bientôt frapper, à plusieurs reprises.

La Photographie sans appareil
Gérard Macé
Textes & photographies. 64 p. 16,5/24.
1998. ISBN 2.86853.324.8
18,50 €
«J’ai appris à aimer cet art débarrassé du labeur : le premier des arts modernes, inaugurant une ère où l’?il a plus d’importance que la main»

Pieds nus dans le jardin
Cécile Beauvoir
Récits. 96 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.494.1
15,00 €
Simples éclats de la vie ordinaire — ici le souvenir d’une émotion, là des traces de temps sur la peau, le désenchantement de la «première fois», la tendresse d’une lettre à un ami jamais rencontré — qui permettent à l’auteur de «creuser de tout son corps» et de «chanter les trésors des fonds des mers et de l’enfance», de tenter de bâtir une liberté fragile, d’accueillir la tendre violence nécessaire à toute écriture — À toute conscience.

La Place royale
Jean-Pierre Abraham
Contes & récits. 112 p. 12/19.
2004. ISBN 2.86853.408.2
14,00 €
Voici sans doute la meilleure façon d’entrer dans l’univers singulier d’Abraham : des récits brefs, qu’on peut lire d’un coup, où s’impose sans délai la clarté de l’évidence.

Le Plaisir solitaire
Bernard Delvaille
Carnets. Collection Lettres du Cabardès animée par Jean-Claude Pirotte .
2005. 176 p. 14/19. ISBN 2.86853.431.7
17,00 €
Les textes ici rassemblés — dont d'importants inédits par rapport à la première édition — sont de courts essais littéraires (Le cavalier Marin, Sur Émile Verhaeren) et des souvenirs de voyages : Londres, Venise avant tout, mais aussi les côtes de Norvège, Copenhague et Elseneur, Dublin. Autant d'amers qui balisent une vie.

Le Plein jour
Henri Thomas
Récit. Présentation de Paul Martin. 136 p. 12/19.
2002. ISBN 2.86853.350.7
14,00 €
«Ce qu'il lui montrait là, et qu'ils ont regardé ensemble un bon moment, penchés l'un près de l'autre, il l'avait découvert à l'instant même où elle lui prenait le bras. Mais lui que l'impatience avait étranglé, il avait tout le temps maintenant, il reprenait au commencement toute une histoire, en un coup d'œil».

Plus calme que le sommeil
Catherine Rey
Récit. 64 p. 13/17.
2011. ISBN 978.2.86853.562.7
11,00 €
«Je ne peux dire que nos cris et nos larmes quand sur toi je ne me suis pas retournée car, si les trompées hurlent à l’injustice, les trompeuses rasent les murs et désertent sans s’attarder. Le chemin par lequel je suis passée est la pire des routes. Me faudrait-il arracher trois cheveux à la tête du diable pour te guérir de mes tourments, je le ferais. Voilà ce que je suis venue t’écrire.»

Poème des saisons
Paul de Roux
Dessins de Gabrielle de Roux. 48 p. 16,5/24.
1990. ISBN 2.86853.090.7
9,00 €
«Contre l’érosion troublante mais inexorable des jours, ce poème ouvre la voie étroite d’une réconciliation. Par touches discrètes et minutieuses, Paul de Roux y restitue un chant tout à la fois haut et frêle…» (Laurent Fassin).

Poèmes
André Ady
Présenté et traduit du hongrois par Armand Robin. 168 p. 12/19.
1992. ISBN 2.86853.124.5
14,50
Choix dans huit recueils du grand poète hongrois (1877-1919) «criant d’avenir et riant de ruines» auquel Robin, dans son malheur, se reconnut. «Pour sauver mon non-lieu, je me traduisis en Ady ; nulle personne, je fus sa personne…». Édition bilingue.

Poèmes comme ça
André Dhôtel
Présentation de Jean-Claude Pirotte. 184 p. 14/19.
2000. ISBN 2.86853.328.0
17,00 €
J’écris rien que pour retrouver / en quel lieu j’eus la révélation / parce que j’ai oublié ce lieu / ainsi que toute révélation.

Poèmes d'autrefois
Benjamin Fondane
Traduit du roumain par Odile Serre. Postface de Monique Jutrin. 136 p. 14/19.
2010. ISBN 2.86853.529.0
17,00 €
Ce recueil rassemble des poèmes écrits en roumain par le jeune Fondane entre 1917 et 1923, publiés pour certains en revue à Bucarest ou restés inédits, qui lui ont manifestement été inspirés par sa lecture de la Bible et des Psaumes et qui illustrent bien son idéal de jeunesse de donner une «justification esthétique de l’Univers». Cet ensemble est suivi d’un long poème dramatique de la même veine, également demeuré inédit en français : Le reniement de Pierre.

Poèmes de Prague
Yves Bergeret
Poèmes. 128 p. 14/19.
1992. ISBN 2.86853.122.9
13,00 €
Poésie baroque : la rencontre avec les lieux de Prague et de la Bohême, où l’auteur a vécu juste avant la «révolution de velours», pendant celle-ci et après, de 1988 à 1990, y fait souvent penser.

Les Poèmes indésirables
Armand Robin
Fac-similé de l’édition originale. 36 p. 12/19.
1981. ISBN 2.86853.039.4 —
Épuisé
Poèmes de lutte et de colère qui semblent, à plus d’un titre, parodiques de la parole obsessionnelle des propagandes politiques. Réimpression de l’édition originale (Fédération Anarchiste, 1945).

Poèmes sans vergogne
Marta Petreu
Poèmes traduits du roumain par Odile Serre, Alain Paruit et Ed Pastenague. 96 p. 14/19.
2005. ISBN 2.86853.448.1
14,00 €
Ses vers âpres, provacants, dont le lyrisme se teinte de sensualité et de cruauté, laissent pourtant deviner l'existence d'une grande passion blessée, d'un amour inassouvi....

Poésie. Prose
J. V. Foix
Traduit du catalan par Montserrat Prudon et Pierre Lartigue. Bilingue. Couverture de Tápies. 136 p. 12/19.
1986. ISBN 2.86853.034.6
11,50 €
Choix anthologique dans l’œuvre (1927 à 1972) de cet important poète catalan, ami de Miró, Dalí, Éluard, né en 1893 et disparu en 1987, quelques mois après cette première publication dans notre langue.

Poésies / Poesias
Ricardo Paseyro
Poèmes (1950-1990) traduits de l’espagnol par Armand Robin, Mario Maurin et l’auteur. 192 p. 12 /19.
1991. ISBN 2.86853.137.7
17,00 €
C’est un choix essentiel dans l’œuvre d’un authentique poète, né en Uruguay en 1925, qui s’est toujours tenu à l’écart des chapelles et des modes. Édition bilingue.

Le Poète et la critique
Marina Tsvetaeva
Essai présenté et traduit du russe par Véronique Lossky. 88 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.078.8
10,00 €
Tsvetaeva se penche ici sur le problème des rapports de l’auteur avec ses lecteurs par l’intermédiaire de la critique.

Le Poète et le temps
Marina Tsvetaeva
Essai présenté et traduit du russe par Véronique Lossky. 64 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.079.6 —
Épuisé
Quelle est la relation du créateur avec son époque ? L’actualité ne se confond pas avec la modernité : «Le thème de la Révolution est une commande du Temps. Le thème de la glorification de la Révolution est une commande du Parti.»

Les Poètes maudits
Paul Verlaine
Préface de François Boddaert. Coll. Mémorables. 64 p. 13/20.
1990. ISBN 2.86853.126.1
Épuisé
C’est le premier livre en prose de l’auteur, dont la première version fut publiée en 1884 sous forme d’un réquisitoire en faveur de ceux qui, comme l’auteur, s’en sont allés «mordant au citron d’or de l’Idéal amer». Ce sont Tristan Corbière, Arthur Rimbaud (auquel il réserve la part du lion) et Stéphane Mallarmé. François Boddaert, dans une préface virtuose, évoque les raisons de son durable succès.

Poétiques & poésies contemporaines
Collectif sous la direction de Daniel Guillaume
Essais. 384 p. 16,5/24.
2003. ISBN 2.86853.367.1
29,00 €
Insaisissable, la poésie ? Et aujourd’hui plus que jamais, en France, entre mots d’ordre et multiplicité des livres, des revues ? Sans l’enfermer dans quelque définition d’école, cet ouvrage tente de clarifier un peu ce présent de la poésie.

Le Poids et la voix
Nadine Vasseur
Essai. 184 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.250.0
17,00 €
«Ça ne pèse rien une voix, c’est ce qui s’échappe et s’envole, ce qui nous révèle au rythme de ses syncopes et de ses vibrations, dans ses silences; en ce sens, elle est une sorte de double inversé de la nourriture qui nous leste et nous plaque au sol, nous rappelle les bornes de notre corps.»

Le Poison des images
Henri Thomas
Roman. 120 p. 12/19.
1993. ISBN 2.86853.166.0
13,00 €
«Son histoire à lui est celle d’un homme, et d’abord d’un enfant, remarquablement solitaire, en qui certaines tendances se sont énormément développées, faute des distractions habituelles à l’enfance et à la jeunesse.»

Poisons
Léon-Paul Fargue
Chronique. Gravures de E. M. Burgin.
120 p. 14/19.
1992. ISBN 2.86853.144.X
13,00 €
«Citerai-je tous les bistros où il me fut donné d’être jeune et heureux, entouré de camarades, de pensées consolantes ou d’épaules de demoiselles? » Réédition de l’ouvrage publié en 1946 à 220 exemplaires seulement par Daragnès.

Port-du-Salut
Jean-Pierre Abraham
Récit. 160 p. 12 /19.
1999. ISBN 2.86853.310.8
15,00
Aller vivre une semaine dans un petit monastère cistercien, en Mayenne : mais pour quoi faire, mon Dieu ! À la suite de Fort-Cigogne, récit d’une semaine passée sur une île, Port-du-Salut relate la découverte d’un autre choix de vie, abrupt, d’une autre vigilance, loin de la mer. Et pas si loin.

La Porteuse d’eau de Laguna
Paul Louis Rossi
Récit. 96 p. 16 /21,5.
2011. ISBN 2.86853.554.2
14,00 €
Il ne s’agit nullement d’une exégèse de l’art des Katchinas, mais plutôt de l’histoire fantastique, proche de la légende, d’un morceau de bois enduit de kaolin, qui entraîne le lecteur vers ce voyage imaginaire des ethnologues et des aventuriers.

Post-scriptum au chien noir
Jean-Claude Tardif
Nouvelles. 120 p. 14/19.
2012. ISBN 978.2.86853.573.3
15,00 €
Tardif trace ici le portrait de proches qui ont survécu à la Guerre d’Espagne, ce chien noir qui les a marqués pour toujours et, avec eux, leurs descendants.

Pour André Frénaud
Collectif
Textes, études, témoignages. Cahier neuf. Sous la direction de François Boddaert. 288 + 16 p. 16,5/24.
1993. ISBN 2.86853.180.6
27,50 €
Lecture (ou relecture) fervente de l’univers poétique d’André Frénaud (1907-1993), poète — écrit G. Limbour — «dont la voix consistante et pathétique apporta à la poésie de nouvelles raisons.» (Coédition avec Obsidiane).

Pour François Augiéras
Collectif
Catalogue de l’exposition à la Bibliothèque Municipale de Lyon (juin 1990). Textes et peintures de l’auteur dont cinq en couleurs. 80 p. 16,5/24.
1990. ISBN 2.86853.108.3
15,00 €
Textes de Jean-Gilles Badaire, Christian Bobin, Jean Boyé, Jean Chalon, José Corréa, Marie-Florence Ehret, Charles Juliet, Jacques Lacarrière, J.M.G. Le Clézio, Marcel Loth, Georges Monti, François Nourissier, Paul Placet, Jean-Luc Rondreux, Frédéric Tristan, André Velter, Joël Vernet.

Pour John Cassavetes
Maurice Darmon
Essai, suivi de John Cassavetes, le jazz et la question de l’improvisation, par Philippe Méziat. 168 p. 14/19.
2011. ISBN 2.86853.552.8
17,00 €
Des mythes ou des légendes et trois ou quatre films plus connus que les autres masquent l’essentiel : avec les siens, John Cassavetes a construit une œuvre cinématographique toujours impétueuse mais en conquête cohérente de la profondeur et de la complexité.

Pour Reverdy
Collectif
Essais et hommages. Collection La Part du Livre / Parcours. 192 p. 16,5/24.
1990. ISBN 2.86853.099.0
20,50 €
Les circonstances, le centenaire de Pierre Reverdy, et la méconnaissance qui entoure ce poète majeur ont suscité le projet de ce recueil : témoigner de la place que son œuvre ne cesse d’occuper et de son influence sur les esprits créateurs de notre temps. Avec un long inédit de Pierre Reverdy.

Pour vos beaux yeux
Gérard Farasse
Proses. 160 p. 14/19.
2007. ISBN 2.86853.478.1
20,00 €
«La langue n'est pour personne un espace froid. Elle ressemble plutôt à ces rues où ont habité ceux que nous avons aimés et où on ne repasse jamais sans en être secrètement bouleversé.»

Le Preneur de rebut
François Boddaert
Récit critique. Coll. Grandeur nature. 72 p. 12/20.
1994. ISBN 2.86853.186.5
9,00 €
Portrait hors-texte et sans émoi d’un qui fut le plus grand poète français vivant, fut élu député sans l’avoir demandé et eut des obsèques nationales. Dont il ne reste plus qu’une rue à Paris, et de maigres lignes toujours circonspectes dans les anthologies. Oubli des Lettres…

La Présence pure
Christian Bobin
Fragments. 72 p. 13/17.
1999. ISBN 2.86853.316.7
Réimp.
«Je suis né dans un monde qui commençait à ne plus vouloir entendre parler de la mort et qui est aujourd’hui parvenu à ses fins, sans comprendre qu’il s’est du coup condamné à ne plus entendre parler de la grâce.»

La Preuve par l’Étymologie
Jean Paulhan
Essai. 136 p. 12/19.
1988. ISBN 2.86853.060.5
— Réimp.
Paulhan cherche, à la faveur de la description d’une erreur régulière à laquelle il ne prétend pas échapper, l’entrevision de «l’au-delà» des Lettres et du langage. (Réimpression de l’édition de 1953).

La Pulpe de l’étreinte
Nella Bielski
Récit critique sur R. M. Rilke. 152 p. 14/19.
1994. ISBN 2.86853.171.7
— 14,50 €
«Parfois, je pleurais comme toi, comme cela t’arrivait de pleurer, le visage pris entre les mains. Et c’était pour moi comme un dénouement, comme un fruit qui tombe. Ne disais-tu pas que les pleurs sont les frères cadets de la joie, mais inversés, comme penchés ?»