Auteurs — C


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Géva Caban
avec Robert Groborne
Barcelone
Notes de voyage & photographies. 80 p. 14/16.
2000. ISBN 2.86853.325.6
14,50 €
«Je ne savais pas Barcelone aussi belle.»
32 polaroïds noir & blanc de Robert Groborne.


Arnaldo Calveyra
Livre des papillons
Poèmes. Traduction de l'espagnol (Argentine) et posface d'Anne Picard. 160 p. 14/19.
2004. ISBN 2.86853.396.5
16,00 €
Composée en 1962, cette suite de poèmes a été publiée en Argentine en 2001. Comme le peintre, le poète fraye un passage singulier à la lumière et nous fait entrevoir la lueur du monde sur fond de nuit.


François Cariès
Turold
Récit critique. Coll. Grandeur nature. 88 p. 12 /20.
1994. ISBN 2.86853.188.1
9,00 €
Quelle est la vérité de celui qui se désigne aux derniers vers de La Chanson de Roland ? Cariès (né en 1927) prend l’enfant Turold à douze ans et l’emporte (le lecteur avec) dans un chant épique où le monde des Francs et des Sarrazins bouscule l’imagerie ancienne d’un rigide Moyen Âge.


Vonnick Caroff
avec Jean-Pierre Abraham
Compère, qu’as-tu vu ?
Textes & peintures. 120 p. 16,5 /24.
1993. ISBN 2.86853.175.X
 
23,00 €
Des textes brefs, des peintures en écho (près de soixante) : cet ouvrage est le résultat d’un dialogue mené pendant huit mois par deux voisins habitant la pointe du Finistère. Suffirait-il de faire très attention pour que la vie quotidienne s’éclaire de minuscules miracles ? On dirait bien que oui.

avec Jean-Pierre Abraham
Coquecigrue où es-tu ?
Livre pour les enfants. 40 p. 16,5 /22.
1997. ISBN 2.86853.282.9
9,00

avec Jean-Pierre Abraham
Histoire d'Io
Peintures & texte. 48 p. 16,5 /22.
2002. ISBN 2.86853.365.5
 15,00 €


Michel Castermans
avec Joël Vernet
La montagne dans le dos. Impressions du pays dogon.
Texte & photographies. 96 p. 15,5/21.
2005. ISBN 2.86853.438.4
25,00 €
«Voir, et voir encore, ne jamais cesser d’entrer, le regard aux abois, dans les entrailles du paysage», voilà ce qui réunit Michel Castermans et Joël Vernet dans ce carnet de voyage au pays dogon. La photographie et l’écriture comme moyen de regarder et de sentir le monde, de s’approcher, déclenchement après déclenchement, page après page, d’une image forte et d’un possible instant de grâce.


Christian Caujolle
avec Jean-Luc Chapin
Labours
Textes & photographies. 60 p. 21/25.
1996. ISBN 2.86853.245.4
18,50 €
Deux regards modernes qui ont la même source archaïque : l’amour de la terre. Et à la fois, une réflexion actuelle, non théorique, sur le paysage.


Chahan Chahnour (Armen Lubin)
Parages d’exil
Nouvelles traduites de l’arménien par Krikor Chahinian. 176 p. 12/19.
1984. ISBN 2.86853.114.8
11,50 €
Trois nouvelles, «d’une authentique veine populaire». La première traduction de l’écrivain le plus remarquable de la diaspora arménienne, qui est aussi un admirable poète de langue française

Gaston Chaissac
Le laisser-aller des éliminés
Lettres à l’Abbé Coutant, 1948-1950. 176 p. 14/19.
2017. ISBN 978.2.86853.629.7
18,00 €
Ce volume groupe une quarantaine de ces lettres, adressées de 1948 à 1950 à l’abbé Coutant qui envisageait de devenir lui aussi artiste-peintre. Outre la savoureuse chronique villageoise, on y trouvera les surprenants avis du «marmiton de l’art brut» (comme il se nomme lui-même) sur la peinture et sur la religion.


Bernard Chambaz & Jean-Pierre Schneider
La déposition
Peintures (80 reproductions) et texte. 160 p. 21/25.
2003. ISBN 2.86853.382.5
40,00 €
Le premier livre consacré à l'œuvre discrète du peintre Jean-Pierre Schneider parvenu à la pleine maturité de son art. Avec des photographies de Michel Dieuzaide. Coédition avec la Galerie Sabine Puget.

Le vif du sujet
Peintures (80 reproductions) et texte. 160 p. 21/27.
2011. ISBN 978.2.86853.559.7
40,00 €
Le sujet, ici, c’est le peintre, un bonhomme avec deux bras deux jambes quatre enfants une vieille BMW une tasse de café à la main une cigarette dans l’autre. Bien entendu, on ne saurait disconvenir que la manière matérielle de peindre, l’inscription /dessous/ dedans/ dessus/, la pâte, la couleur, le geste disent bien davantage le sujet que la part de pensée à l’œuvre dans la toile. En ce sens, le seul sujet est en effet la peinture. De toute façon, le peintre comme la peinture sont à vif.


Jacques Chauviré
Élisa
Récit. 80 p. 14/19.
2003. ISBN 2.86853.386.8
12,00 €

Élisa
Récit. Coll. Corps neuf. 72 p. 12/18.
2015. ISBN 978.2.86853.611.2
8,00 €
Un vieil homme se remémore les tout premiers émois sensuels de l'enfant qu'il fut, au lendemain de la première guerre. Ce récit d'enfance fut écrit par Chauviré dans son grand âge, après une longue éclipse. Il est comme un retour aux sources de l’écriture et de la vie.

Les mouettes sur la Saône
Roman. 272 p. 15/22.
2004. ISBN 2.86853.412.0
23,00 €
Ce livre fin et sensible, mélancolique, n’est pas seulement l’histoire d’une enfance et d’une étrange amitié. Toute une société y est peinte, sans qu’il y paraisse, un monde simple qui s’efface peu à peu, emporté par le temps comme la maison familiale est minée par les eaux.

Journal d'un médecin de campagne suivi de Funéraires
1950 - 1959. 136 p. 14/19.
2004. ISBN 2.86853.413.9
16,00 €
Le journal inédit que Jacques Chauviré nous livre ici est un document de grande valeur sur un monde presque totalement disparu, et sur la vie intérieure d'un homme remarquable.

Massacre en septembre
Nouvelles. 208 p. 14/19.
2006. ISBN 2.86853.455. 4
21,00 €
Humour complice, réalisme moite, fantaisie de l'enfance, pessimisme social... chacune de ces variations se présente d'abord comme la prose vagabonde, ou en liberté surveillée, d'une imagination, d'une mémoire, d'un esprit étonnamment affranchis.

La confession d'hiver
Roman. 160 p. 15/22.
2007. ISBN 9782.2.86853.472.9
20,00 €
«Un médecin, dans une petite ville de province devenue banlieue industrielle, confie à un journaliste les circonstances qui l'ont conduit, quelques années auparavant, devant la justice pour non-assistance à personne en danger et détaille la façon dont il a traversé cette épreuve dans la quasi-indifférence, autrement préoccupé par une faute bien plus grande à ses yeux, commise vis-à-vis du marinier Thieberghen auquel le lie une étrange amitié. Deux faits-divers entremêlés sont ici l'occasion d'une poignante confession sur les doutes et les périls auxquels ne sauraient échapper un médecin scrupuleux, incertain de son rôle et de son pouvoir.»

La terre et la guerre
Roman. 416 p. 15/22.
2008. ISBN 978.2.86853.502.3
30,00 €
Clef de voûte de l'univers romanesque de Jacques Chauviré et, sûrement, son roman le plus ambitieux, La terre et la guerre ne dépaysera pas les lecteurs de l'écrivain médecin : La Saône n'est pas loin et plusieurs des personnages ont plus qu'un air de famille avec ceux de ses autres récits. L'action y débute le 23 août 1914 dans une région de Bourgogne, la Dombes, un domaine, la Bervillière, et au sein d'une famille d'apparence solide, les Calvière.

Fils et mère
Récit. 128 p. 14/19.
2014. ISBN 978.2.86853.591.7
16,00 €
La longue lettre d’adieu d’un homme parvenu aux portes de la vieillesse à sa mère disparue près d’un demi-siècle plus tôt. Veuve de guerre «blessée pour la vie», elle a donné à son fils le prénom de son cher époux («Quels liens singuliers s’étaient noués entre nous après la mort du père !»). Bourgeoise éduquée et bienveillante, elle élève ses enfants avec dévouement, entre le jardin merveilleux de la grande maison à la campagne et le triste appartement lyonnais — et voue un amour viscéral, excessif, étouffant à celui-là, la chair de sa chair, qui pourtant, aux pires moments de jalousie même, ne lui en tient nullement rancune.

Les Drapeaux aux frontières
Récit. 112 p. 13/17.
2016. ISBN 978.2.86853.620.4
10,00 €
Les trois premiers chapitres d’un volumineux roman, sans doute composé dans les années 50 et demeuré inédit.


Malcolm de Chazal
Ma révolution
Lettre à Alexandrian. Préface d’Alexandrian. Photo. 104 p. 12/19.
1983.
Épuisé.
Profession de foi, manifeste, cette lettre fleuve est un document d’importance pour la connaissance du prophétique Mauricien, et celle du surréalisme qu’il troubla de son originalité.


Paul Claudel
Conversations écologiques
Textes réunis et présentés par Jean Bastaire. 104 p. 14 /19.
2000. ISBN 2.86853.315.9
13,50 €
Au fondement comme au terme de ces vues écologiques sur la société moderne, il y a une théologie cosmique qui enseigne l’indissoluble lien de l’homme avec la nature et un salut commun à toute la création.


Patrick Cloux
Dans l’amitié du Merveilleux
Promenade littéraire. 104 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.085.0
10,00 €
Cet ouvrage est une attachante proposition, attentive surtout à souligner quelques enchantements livresques, à révéler quelques auteurs à travers lesquels se lient la faculté de s’émerveiller et une certaine forme de désarroi et de précarité. C’est un livre de ferveur où l’auteur, qui est libraire, donne corps à sa passion de lecture.

Marcher à l’estime
Une chronique de Nature. 168 p. 13/20.
1993. ISBN 2.86853.153.9
16,00 €
«J’ai tenté ici de mettre en mouvement un certain regard porté sur le paysage. D’où mes promenades sans but, nourries d’analogies et d’objets de nature, mais aussi ce besoin participatif de dire les choses aimées par les livres lus.»

Le Lièvre de Mars
Une chronique amoureuse. 112 p. 12/19.
1994. ISBN. 2.86853.192.X
12,00 €
«Puisqu’aimer c’est parler, voici au fil des pages le portrait d’une femme dessiné à la craie, la marelle blanche et noire d’un homme de quarante ans, les gestes de leur durée.»

Le grand Ordinaire
Une chronique du quotidien. 184 p. 13/20.
1996. ISBN. 2.86853.232.2
17,00 €
«Le grand Ordinaire renoue quelques cordes disjointes, vingt ans passés en un souffle, le dos au mur du quotidien, à se chauffer au médiocre soleil d’un idéalisme privé.»

Un cheval Deux traits
Poèmes. Avec 13 photographies en noir & blanc de Joël Damase. 80 p. 16,5/24.
2006. ISBN 2.86853.449.X
18,00 €
Un «récitatif rustique» à la gloire des chevaux laborieux dont l'humble grandeur fait écho à la rigueur des hommes simples auprès desquels ils paissent, dans le réel des travaux et des jours.

Mon libraire, sa vie, son œuvre
Essai. 176 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.491.0
15,00 €
Ce lexique ( 80 entrées ) est écrit sur un ton tour à tour précis, attendri, grave, primesautier. Bien que délibérément subjectif, il est assez documenté, nourri d’expériences vécues et de franches rencontres pour permettre aux lecteurs d’attachement de mieux saisir les quelques beaux enjeux d’un métier assez peu célébré.


Collectif
Chef Lieu
Revue de littérature
( deux numéros parus )

N° 1. Novembre 1992. 14,50 €
Vincent Gracy, Bernard Blangenois, Jean Pierre Vidal, Catherine Rey, Jean-Pierre H. Tétart, Baptiste-Marrey, Gilles Ortlieb, Paul de Roux, Xavier Valls, Vincenzo Consolo (traduit par M. Darmon), Christian Bobin, François Boddaert.

N° 2. Janvier 1994. 14,50 €
Bénédicte Fayet, Jean-Claude Pirotte, Henri Thomas, Oscar Wilde (trad. inédite de Pierre Louÿs), Paul de Roux, Patrick Maury, André Gâteau, Philippe Bosser, Patrick Cloux, etc.

Collectif
sous la direction de Daniel Guillaume
Poétiques & poésies contemporaines
Essais. 384 p. 16,5/24.
2003. ISBN 2.86853.367.1
— 29,00 €
Insaisissable, la poésie ? Et aujourd’hui plus que jamais, en France, entre mots d’ordre et multiplicité des livres, des revues ? Sans l’enfermer dans quelque définition d’école, cet ouvrage tente de clarifier un peu ce présent de la poésie.

Collectif
La cathédrale de Poitiers
Essais. 23/32. 176 p.
2007. ISBN 978.2.86853.415.6
— 40,00 €
Essais de douze spécialistes, historiens, historiens d'art, chercheurs, tous excellents connaisseurs d'un ou de plusieurs aspects de cet inépuisable et passionnant sujet d'étude qu'est la cathédrale saint Pierre de Poitiers : Claude Andrault-Schmitt, Christian Barbier, Yves Blomme, Jean-Pierre Blin, Bernard Brochard, Marie-Thérèse Camus, Robert Favreau, François Jeanneau, Françoise Perrot, Yves-Jean Riou, Albert Rouet, Jean-Pierre Roussel. Nombreuse iconographie.

Pascal Commère
Solitude des plantes
Histoires. 152 p. 14 /19.
1996. ISBN. 2.86853.251.9
— 14,00 €
«Ils sont tous fous ici» affirme le narrateur. Tous, mais chacun pour soi, dans son coin. Comme si la petite folie, avec son ennui, ses manies, protégeait un temps de la grande — la vraie. Pascal Commère est né en 1951.

Le grand tournant
Récits. 136 p. 14 /19.
1998. ISBN. 2.86853.306.X
— 14,00 €
Histoires de chevaux et de courses, écrites avec la sombre nostalgie de qui «guettait dans la dernière, à l’heure où le soleil décline rasant les lices, le retour d’un jockey fatigué sorti trop tôt du grand tournant».

La grand'soif d'André Frénaud
Salutation. 120 p. 14 /19.
1998. ISBN. 2.86853.331.0
— 13,60 €
«Je relis André Frénaud. Assurément, il coule beaucoup de vin dans ces pages. Notamment dans les trois premiers livres (Il n'y a pas de paradis, Les Rois mages, La Sainte Face) où il affleure dans maints poèmes, tenu dans l'ombre de la voix, prêt à faire irruption, à épouser la chair des mots...»

D'un pays pâle et sombre
Autres salutations. 176 p. 14/19.
2004. ISBN 2.86853.400.7
— 17,00 €
«C'est entendu, il y a ceux qui écrivent des livres et ceux qui écrivent tout court. Les uns savent où ils vont; les autres ne le savent pas, ne le sauront jamais.» Huit lectures de Commère, de Chessex à Wellens, en passant par Pirotte, Roud et Trassard...

Le vélo de Saint Paul
Histoires. 152 p. 14/19.
2005. ISBN 2.86853.436.8
— 16,00 €
Des chevaux de Solutré à l’antique car de ramassage de La fuite d’Égypte, en passant par Le vélo de saint Paul, les huit histoires qui composent ce livre se souviennent, chacune à leur manière, d’un épisode mythique de la grande Histoire, telle que l’enfance la découvrira au temps du catéchisme et du collège.

Les commis
Poèmes. 64 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.489.7
— 12,00 €
«Ils dorment à plusieurs dans des chambres éteintes. Renversés, sans frissons comme des armes noires.
Ils n’ont sur eux ni lumière ni argent. C’est pour cela qu’ils dorment et sont inapprochables par ceux qui ont choisi de vivre en pleine lune loin des basses maisons accolées au bétail. Si bas le toit les a défigurés.»

Graminées
Poésies. 64 p. 14/19.
2007. ISBN : 978.2.86853.488.0
12,00 €
«Ces poèmes s’imposèrent à moi plus que je ne les choisis, obéissant à un émerveillement intérieur qui mêlait et l’air et la terre, dont je ne pris conscience que plus tard. Rien de prémédité, donc, rien de décidé. C’est comme si la voix des herbes s’était à mon insu substituée à la mienne (...)»

Les larmes de Spinoza
Histoires. 112 p. 14/19.
2009. ISBN 978.2.86853.524.5
16,00 €
L’ordinaire des jours passés auprès de ceux qui ont accompagné l’enfance et l’adolescence dans ces bourgades de province où les commis, les servantes, les bûcherons avaient parfois des allures de seigneurs; et portaient en eux «quelque chose qui renvoyait à la blessure du monde».

Noël hiver
Histoires. 72 p. 14/19.
2010. ISBN 978.2.86853.528.3
14,00 €
«Il n’est pas déraisonnable de penser que, marchant, nous allons vers les mots. Les mots qui disent l’origine et le but ultime, quoique l’enjeu de notre marche, assez obscur, pût sembler manquer certains jours de vigueur et tout autant de certitude. Nous allons vers les mots parce que nulle part ailleurs nous ne pouvons réchauffer cette part de nous qui a froid, que ce qu’ils laissent passer, qui est et n’est pas notre histoire, touche à quelque chose d’essentiel dans notre vie et que cela constitue à sa façon une manière d’espoir. Quand bien même l’espoir n’aurait point — et le faut-il ? — élu encore le domaine à investir. Nous marchons dans la neige et cela, disons-le, s’apparente à notre raison d’être ici, indépendamment de la direction envisagée.»

Le petit cheval d’Ostrava
Prose. 40 p. 13/17.
2011. ISBN 978.2.86853.578.8
6,00 €
Un bref récit, inspiré à l’auteur par la «visite» d’une ville de l’Est, grise, pluvieuse, mélancolique et son emblème caracolant — qui est aussi, mais d’une autre manière, l’emblème de son enfance…

Des laines qui éclairent
Une anthologie, 1978-2009. 400 p. 16/24.
2012. ISBN 978.2.86853.566.5
28,00 €
«Tenté à certaines périodes de dresser, au plus près, inventaire de ce qui nous entoure et n’est riche que de son existence, banale faut-il dire, triviale. Mais concrète, et cependant — en raison de cela — propre à infiltrer le poème d’éléments du réel rejetés d’ordinaire parce que provenant de la vie de tous les jours, et notamment du monde du travail, si peu présent en poésie.»

Lieuse
Histoires. 160 p. 14/19.
2016. ISBN 978.2.86853.617.4
17,00 €
Le narrateur de ces récits, qui exerce la profession de comptable en milieu rural, nous mène à la rencontre de personnalités que la campagne a façonnées — cultivateurs, éleveurs, bûcheron —, méfiantes, taiseuses, voire ombrageuses, «le noir petit monde obstiné de l’agriculture»…


Cordebard
Véritable histoire de l’homme à la barbe bleue
Récit. Illustrations originales de Frédérique Guillemet-Abrard. 56 p. 12/19.
1986. ISBN 2.86853.035.4
Épuisé.
«À tant fignoler ses calembredaines, ce faux-cul de Cordebard brouille le trait. Il y a bien quelqu’un sous ce masque, mais qui ?»


Joël Cornuault
Le sentiment des rues
Proses. 112 p. 14 /19.
2017. ISBN 978.2.86853.621.1
15,00 €
Joël Cornuault se souvient ici de la vie de quartier, à Paris, au lendemain de la seconde guerre, de la vie qui fut celle de son enfance et de son adolescence dans celui de La Chapelle (XVIIIe arrondissement).


Didier Cros
avec Christian Bobin
Quelques jours avec elles
Textes & peintures. 56 p. 16/21.
1994. ISBN 2.86853.199.7
Réimp.
Un petit livre fragile, léger, tendre et drôle à la fois. Drôle surtout, et qui nous rend joyeux comme devant une «belle récolte de radis, de salades et de fées toutes nues, toutes crues.» (11 reproductions couleur).


E. E. Cummings
Anthropos, ou l’Avenir de l’Art
Texte français de D. Jon Grossman. Allégorie. 64 p. 17/24.
1986. ISBN 2.86853.008.7
Épuisé.
Cummings nous donne ici sa lecture très personnelle — libre, mais aucunement gratuite — du mythe platonicien de la Caverne. Le sens général de cette scène théâtrale écrite en 1930 est que «l’artiste, l’homme, le raté, doit poursuivre». Édition bilingue.