Auteurs — M


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Gérard Macé
Le singe et le miroir
Proses. Dessins originaux de Sam Szafran. 56 p. 14/19.
1998. ISBN 2.86853.290.X
7,50 €
«Singe qui te balances entre les vers et la prose, et qui passes en boitant du dressage à la danse, il te faudra inventer de nouveaux tours si tu veux passer sur l’autre rive...».

La photographie sans appareil
Textes & photographies. 64 p. 16,5/24.
1998. ISBN 2.86853.324.8
18,50 €
«J’ai appris à aimer cet art débarrassé du labeur : le premier des arts modernes, inaugurant une ère où l’œil a plus d’importance que la main.»

Images & signes (lectures de Gérard Macé)
Textes, études, témoignages. Sous la direction de Serge Boucheron, Jean-Louis Lampel et Nicolas Ragonneau.
160 + 28 p. 16,5/24.
2001. ISBN 2.86853.330.2
23,00
Avec 2 inédits et 24 photographies de Gérard Macé.

Mirages et solitudes
Photographies. 96 p. 16,5/24.
2003. ISBN 2.86853.379.5
22,00 €
«Si Platon avait connu la photographie, il n'y aurait sans doute vu que des images sans consistance, comme celles de la caverne, mais peut-être aussi le moyen de réconcilier, en une fraction de seconde, l'imitation de l'apparence et l'imitation de la réalité qu'il oppose dans La République; l'art de fabriquer un simulacre et l'art de fabriquer une copie, qu'il oppose dans Le Sophite. Car le vrai privilège de la photographie, c'est de faire les deux à la fois.»

Écrivez, on vous répondra
Pamphlet. 16p. 13/17.
2005. ISBN 2.86853.453.8
3,00 €
Un citoyen farceur écrit aux édiles de Paris pour leur proposer une idée absurde qu'ils ont déjà eue. Et c'est la preuve par neuf — s'il était encore besoin — que le ridicule ne tue pas la politique , ni la sottise des élus.

Éthiopie, le livre et l'ombrelle
Textes & photographies. 112 p. 16,5/24.
2006. ISBN 2.86853.457.0
25,00 €
«La civilisation en Éthiopie, c'est l'invention d'une histoire, des croyances qui se complètent ou se contredisent, des manuscrits qu'on interprète, c'est aussi ce qu'il y a de plus précaire et de plus manifeste : une façon d'être ensemble. (...) C'est la survivance de l'Antiquité dans les gestes et la démarche, alliée si souvent à la peur du lendemain...»

Rome ou le firmament
Essai. 96p. 14/19.
2006. ISBN 2.86853.458.9
15,00 €
«L'un des plus beaux livres écrits sur Rome. Une Rome suspendue entre le clair et l'obscur, le ciel et les ruines, les enfers et l'au-delà...» (Pietro Citati).

La couleur est un trompe-l’œil
Photographies. Préface de Georges Monti. 80 p. 21/25.
2011. ISBN 978.2.86853.563.4
25,00 €
«Le réel étant inséparable de ses représentations, j’ai joué avec les changements d’échelle et la couleur, non pas parce qu’elle serait plus réaliste, mais parce que sa perception étant arbitraire, elle accentue à sa façon cette fausse ressemblance, ce décor en trompe-l’œil dans lequel nous faisons de la figuration, intelligente les jours fastes.»

Kyôto, Un monde qui ressemble au monde
Textes & photographies. 72 p. 16,5/24.
2011. ISBN 978.2.86853.564.1
20,00 €
Depuis 1984, Gérard Macé a séjourné plusieurs fois au Japon. En 1999, il est resté trois mois à Kyôto, au cours desquels il a écrit Un monde qui ressemble au monde, en même temps qu’il photographiait les jardins. Son regard sensible et son information sûre donnent ici une vision personnelle de ces lieux célèbres mais énigmatiques, ainsi que des aperçus qui apporteront beaucoup au voyageur et à l’amateur d’art. Mais c’est aussi un rapport au monde, et au temps, qui nous est dévoilé.

Chefferies bamiléké
Photographies. Textes de l’auteur. 88 p. 21/25.
2014. ISBN 978.2.86853.594.8
29,00 €
«Au Cameroun, je suis allé une première fois en janvier 2010. J’y suis retourné en novembre 2012 et en janvier 2013, pour assister dans le pays bamiléké aux différentes phases de la succession d’un chef, ainsi que pour visiter une trentaine de chefferies, où j’ai été reçu comme un roi… par les rois eux-mêmes.»


Valerio Magrelli
Natures et signatures
Poèmes, traduits de l’italien et préfacés par Bernard Simeone. 224 p. 15/22.
1998. ISBN 2.86853.295.0
20,50 €
Le poète découvre la matière et son propre corps de façon frontale et décalée, dans une lumière qu’on a comparée à celle des toiles de Morandi. Magrelli est né en 1957. Édition bilingue.


Yves di Manno
avec Philippe Beck et Paul-Louis Rossi
Le Colloque de nuit
Essais. 72 p. 14/19.
2000. ISBN 2.86853.338.8
10,00 €
«Pour dire clairement les choses, il nous a paru qu’il était temps, concernant la Poésie (et la littérature), d’interrompre cette sorte de fuite en avant qui caractérise l’Art de notre temps, et qui ne vise qu’à précipiter la destruction des formes — de l’intellect et de la création...»


Jorge Manrique
Stances sur la mort de son père
Poèmes traduits du castillan et présentés par Guy Debord. 80 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.235.7
10,50 €
«Il faut donc remarquer la froideur, littéralement pré-machiavélienne, avec laquelle l’auteur des Coplas (1440-1479) parle des gens que les Manrique ont eux-mêmes abattus, comme de purs exemples du caractère changeant des destinées humaines, et de la fragilité de toutes les possessions.» (G.D.)


Marcel Mariën
La marche palière
Choix de textes 1939-1979. Quatre photos de l’auteur. 104 p. 12/19.
1982.
ISBN 2.86853.334.0
6,00 €
Choix «proprement indescriptible» de textes datant de 1939 à 1979, établi par l’auteur d’après toute son ?uvre. Mariën est l’un des piliers de la seconde génération du surréalisme en Belgique.


Patrick Maury
Yann Détrez
Essai. Suivi de Notes d’atelier, par Yann Détrez. 24 p. 14/19.
1993. ISBN 2.86853.181.4
3,00 €
Sur la sculpture de Détrez (né en 1927) par le poète Patrick Maury (né en 1950), sculpteur lui-même.


Christoph Meckel
Un inconnu
Récit traduit de l'allemand par Jean-Paul Colin. 112 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.496.5
16,00 €
Christoph Meckel, qui a longtemps passé une bonne partie de l’année dans les montagnes de la Drôme, brosse dans ce récit poétique le portrait de son voisin et ami, Mathieu, le cultivateur de lavande, figure de l’éternel paysan, qui vit dans une ferme tricentenaire. Ce tableau animé — à l’opposé des clichés romantique ou bourgeois sur la campagne —, qui représente un homme demeuré en marge de notre époque, nous parle en même temps d’un monde archaïque en voie de disparition.


Jérôme Meizoz
Père et passe
Récit. 80 p. 14/19.
2008. ISBN 978.2.86853.498.9
14,00 €
En quarante courts récits, Père et passe tisse «un drap de mots» pour recueillir le visage d'un père vieillissant.


Jean-Luc Mercié
Gilles Ehrmann
Monographie. Avec 80 photographies en deux tons de Gilles Ehrmann. Préface de Jean-Claude Lemagny. Notices de Frédéric Orbestier. 112 p. 21/21.
1998. ISBN 2.86853.281.0
18,50 €
Voici l’ouvrage qui rend justice à Ehrmann, photographe atypique et solitaire, né en 1928, témoin privilégié d’une époque, qui a constitué loin des modes une œuvre polymorphe d’une grande richesse. Coédition avec l’Abbaye aux Dames (Saintes) et la Galerie municipale du Château d’eau (Toulouse).


Patrick Mesner
Algérie, la tombe de ma mère
Carnet de voyages. Avec 50 photographies imprimées en deux tons. 96 p. 15,5/21.
2004. ISBN 2.86853.395.7
25,00 €
De deux séjours (1990 et 1993) dans ce pays où sa mère a été enterrée lorsqu’il avait quatre ans — mais qui n’est plus le sien —, Patrick Mesner a ramené des photographies qui évoquent avec beaucoup de pudeur le présent douloureux de l’Algérie. Son reportage, doublement concerné, se mêle à un retour sur soi, à une quête personnelle, pour produire ce qui est bien plus qu’un témoignage : un livre de ferveur et de fraternité.

Jean-Michel Meurice
Couleur pure
Art. Texte de Paul Louis Rossi. 176 p. 16/23 cm
2006. ISBN 978.2.86853.461.3
. Coédition Pérégrines
32,00 €
En huit chapitres déclinant les thèmes importants de l’œuvre du peintre Jean-Michel Meurice, Paul Louis Rossi nous entraîne dans un voyage du signe à la valeur, parcourant le monde et les traces des civilisations anciennes dont les deux artistes, chacun à sa manière, nourrissent leurs œuvres.


Patrick Mialon
Désir d’Aubrac
Essai. Cinq photographies de Georges Monti. 72 p. 14/19.
2001. ISBN 2.86853.339.6
12,00 €
«On pourrait dire que l’Aubrac est né de la lumière. D’un désir de lumière. Partout elle le baigne, l’enveloppe, le lave. L’entoure de toute son affection, de toute sa sollicitude. De cet amour tombé du ciel qui irradie la terre. Désir à fleur de peau qui flatte et qui caresse d’innombrables façons.»


Mikhaïl Mitsakis
Le Suicidé et autres textes
traduits du grec et présentés par Gilles Ortlieb. 112 p. 12/19.
1997. ISBN 2.86853.274.8
13,50 €
Par l’intensité du regard porté, sa sensibilité au détail et à ce que d’autres tiendraient pour insignifiant, Mitsakis (1865-1916) pourrait rappeler le Nerval des Souvenirs et promenades, l’univers retranché d’un Emmanuel Bove, ou encore les petites proses de Robert Walser.


Denis Montebello
Richard Texier, ou Le droit d’épave
Avec 22 reproductions couleurs et 11 en noir d’?uvres de Richard Texier. 72 p. 16,5/24.
1989. ISBN 2.86853.075.3
18,50 €
Un jeune peintre et un jeune auteur dans un véritable dialogue, jubilant, poétique, d’un grand bonheur d’expression. Un petit livre de plaisir et de magie pour célébrer l’art de Texier qui est généreux, vigoureux, réconciliant.

Bleu cerise
Roman. 112 p. 12/19.
1995. ISBN 2.86853.222.5
12,50 €
«Roman foisonnant, délirant, baroque où se mêlent inextricablement le réel et l’imaginaire, l’horrible et le merveilleux, la fable charmante et l’humour le plus noir.» (Serge Wellens)

Fouaces et autres viandes célestes
Chroniques gourmandes. Avec 18 photographies de Marc Deneyer.
2004. 144 p. 14/19 ISBN 2.86853.390.6
17,00 €
«Un livre où on ne cherche pas à édifier, où on n’éprouve pas le besoin de codifier une pratique, de transmettre un savoir, n’est pas un livre de cuisine. C’est un recueil de saveurs. Une invitation à voyager dans les mots et dans le temps...»

Couteau suisse
Récit. 80 p. 14/19
2005. ISBN 2.86853.435.X
13,00 €
Une rue Bouboule rencontrée par hasard, prise Dieu sait pourquoi, ou le diable, qui vous dira toujours qu’une allée sans issue conduit forcément de la tonnelle au tunnel, de ces jardins familiaux à la forêt d’enfance, et vous voici avec votre panier en osier et votre couteau suisse.

Le diable, l'assaisonnement
Chroniques gourmandes, accompagnées de 18 photographies de Marc Deneyer. 120 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.475.0
17,50 €
Après Fouaces et autres viandes célestes, le deuxième volume d’une série de chroniques gourmandes de cet amoureux des saveurs et des mots qu’il arpente et qu’il prend par la racine.

Tous les deux comme trois frères
Récit. 120 p. 14/19.
2012. ISBN 978.2.86853.568.9
15,00 €
L’héritage n’est pas si mince que lui ont légué ceux qui n’avaient rien, qui ont fait «de la forêt leur jardin», qui ne savaient pas «habiter autrement qu’en marchant» : à quelques pauvres légendes et banals secrets de famille, il s’ajoute le goût des mots, une savante nostalgie et un humour sans équivalent. De quoi composer, en somme, une identité.

Aller au menu

Chroniques gourmandes. Coll. Corps neuf. 236 p. 12/18.
2015. ISBN 978.2.86853.605.1
15,00 €
Aller au menu. Comme d’autres aux mirabelles. Cueillir des traces. Des vestiges où mettre ses pas, ses mots. Le peu qui reste des gens de peu, ce qui survit de ces vies minuscules. Dans nos assiettes. C’est tout l’enjeu de ce livre. Un livre aux multiples entrées. Où il arrive qu’on serve entrée et dessert en même temps. Où l’on aime les plats qui offrent une résistance. Où l’on entre dans le détail, avec un goût prononcé pour l’infime. Le sans gloire. Où chacun peut naviguer comme il l’entend, au gré de ses préférences. Se composer son menu. Autrement dit une mémoire.

La maison de la Gaieté
Récit. 88 p. 14/19.
2017. ISBN 978.2.86853.618.1
14,00 €
Visite guidée de l’infime monument, modeste chef-d’œuvre d’art populaire, conçu et réalisé par un aubergiste avec l’aide de son fils, au bord de la route dans un village de Charente-Maritime.


Gérard Mordillat
Le linceul du vieux monde
Poèmes. 80 p. 14/19.
2011. ISBN 978.2.86853.548.1
12,00 €
Les romans que Mordillat a publiés, ses films également montrent combien il est un homme engagé, fidèle à ses origines populaires, radical à l’occasion et politiquement courageux — espèce rare par les temps qui courent, faut-il le dire ?
Son abondante production ne l’a nullement conduit à reléguer dans l’oubli son amour des poètes (Gilbert-Lecomte, Daumal, Larronde, Artaud, Dadelsen, et Prével par-dessus tout), ni à renoncer à la poésie. Il en écrit un peu, sans manières et à sa façon, rouge et noire, pleine de sourde colère et de tendresse insolente. Très incorrecte en somme.

Sombres lumières du désir
Poèmes. 264 p. 14/19.
2014. ISBN 978.2.86853.598.6
24,00 €
Les poèmes assemblés dans ce recueil sont, pour une part, écrits dans le même élan combatif que le précédent, engagé, militant, réfractaire. Il s’y ajoute deux séries de poèmes narratifs : l’une compose un hommage indirect aux objectivistes américains, l’autre se promène avec impertinence entre le facétieux et l’absurde…


Christian Morgenstern
Les chansons du gibet — I. Die Galgenlieder
Première traduction intégrale de Jacques Busse. Édition bilingue.136 p. 14/21.
2001. ISBN 2.86853.346.9
9,00 €
L’art poétique de Morgenstern (1871-1914) permet de le rapprocher d’autres poètes de l’humour tels, au hasard, Charles Cros surtout, Robert Desnos des Chantefables, ou Jacques Prévert. Comme eux il ne dédaigne pas les vers de mirliton, en octo ou décasyllabes, en alexandrins ou tous autres... Rhabillage de l’édition d’Obsidiane (1982).

Les chansons du gibet — II. Palmström
Première traduction intégrale de Jacques Busse. Édition bilingue.104 p. 14/21.
2001. ISBN 2.86853.347.7
11,00 €
Rhabillage de l’édition d’Obsidiane (1987).

Les chansons du gibet III. Palma Kunkel
Première traduction intégrale de Jacques Busse. Édition bilingue.160 p. 14/21.
2001. ISBN 2.86853.345.0
14,00 €
Troisième volume de cette œuvre hors normes.

Les chansons du gibet IV. Der Gingganz
Première traduction intégrale de Jacques Busse. Édition bilingue. 184 p. 14/21.
2004. ISBN 2.86853.401.5
16,00 €


Patrick Mosconi
Seule la lie de ces caves
Roman. 96 p. 12/19.
1997. ISBN 2.86853.275.6
12,00 €
«Virginie se laisse aller à d’autres larmes sur l’épaule de Montcorbier. Gêné, il tourne la tête ailleurs. Vers une femme, tapie sur un amas de cartons. Il a l’impression que la femme regarde dans leur direction. Des yeux d’aveugle ou de droguée, vides. Une détresse sans révolte qui le glace. Une femme abîmée. Non. Une femme défaite.»


[Munier] Collectif
Cahier Roger Munier
Textes, études, témoignages. Cahier dix-sept. Sous la direction de François Lallier et Jérôme Thélot. 288 + 24 p. 16,5/24.
2010. ISBN 978.2.86853.519.1
29,00 €
Le présent volume entreprend de reconnaître l’œuvre et la pensée de Roger Munier, en leur champ d’action et leur envergure.