Parution Octobre 2018


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

{Collectif}
Les mondes de
Gérard Macé


Sous la direction de
Ridha Boulaâbi et
Claude Coste


2018. 224 p. 16,5/24.
Coédition avec Le bruit du temps
ISBN 978.2.86853.652.5

24,00 €

Le livre et le film

«Gérard Macé ne cesse de manifester un amour lucide pour la littérature, qui ne sombre ni dans les coquetteries du nihilisme, ni dans le déni de la responsabilité. Il ne cède jamais à l’orgueil qui fait du style un bain lustral et de l’écrivain un éternel innocent (les pages sur Céline sont éclairantes sur ce sujet); mais il se refuse tout autant au pessimisme, préférant inventer par les mots l’avenir que plus rien ne semble désigner. Moderne selon ses propres voies, Gérard Macé refuse tout autant d’opposer la mimèsis et la sémiosis, la dimension référentielle de la littérature à sa dimension rhétorique et formelle. Quand de nombreux écrivains font mine de rompre les liens entre les mots et les choses, de rêver une œuvre qui ne tiendrait que par la force de son style, Gérard Macé tient les deux bouts de la chaîne, conjugue deux réalités indispensables à toute vie et à toute création : la matérialité du monde et les signes qui lui donnent sens.»
Actes du colloque qui s’est tenu les 16, 17 et 18 novembre 2017 à l’Université de Grenoble réunissant un grand nombre de spécialistes, français et étrangers (américain, anglais, chinois, japonais) et a proposé une approche aussi large que possible de la totalité de l’œuvre, des premiers volumes recueillis dans Bois dormant jusqu’aux ouvrages illustrés portant sur l’Italie, le Japon ou l’Afrique.

L’auteur

Gérard Macé est né à Paris en 1946. Depuis son premier livre, Le Jardin des langues, paru en 1974, il a édifié chez Gallimard, au Promeneur et aux éditions Le temps qu’il fait, une œuvre considérable par sa singularité et sa cohérence. Des livres brefs, souvent à la frontière de la poésie et de l’essai où, mêlant l’érudition à la rêverie, il approfondit sans cesse les mêmes thèmes fondamentaux : l’acquisition ou la remémoration de l’écriture ou d’une langue à jamais perdue (Leçon de chinois, Le Dernier des Égyptiens), la recherche du secret que recèlent les traces d’une mémoire engloutie dont les contes ou les rêves sont souvent les meilleurs dépositaires (Bois dormant, Les Trois Coffrets). Ces dernières années, Gérard Macé est revenu à la forme du poème (Promesse, tour et prestige, 2009) en même temps qu’il nous donnait, sous le titre général de Pensées simples, des recueils de réflexions, notes de lecture, souvenirs et anecdotes.
Tirage de tête :
30 ex. numérotés, accompa-
gnés d
’une photographie
originale signée par l'artiste
au format du livre :
190 €

En souscription
jusqu’à la parution
Commander