Auteurs — T


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Jean-Claude Tardif
La Nada
Nouvelles. 96 p. 14/19.
2009. ISBN 978.2.86853.523.8
— 15,00 €
L'auteur donne une voix à la multitude des hommes et des femmes qui furent sacrifiés en Espagne par la guerre civile dont la mémoire ne parvient pas toujours à démêler la grandeur de l'horreur.


Post-scriptum au chien noir
Nouvelles. 120 p. 14/19.
2012. ISBN 978.2.86853.573.3
— 15,00 €
Tardif trace ici le portrait de proches qui ont survécu à la Guerre d’Espagne, ce chien noir qui les a marqués pour toujours et, avec eux, leurs descendants.

Monique Tello & Antoine Émaz
Obstinément peindre
Peinture & textes. 64 p. 21/27.
2005. ISBN 2.86853.432.5
— 22,00 €
«Cette œuvre tient, retient par sa cohérence constante. Voilà ce qu'on peut demander à un artiste : ne pas plier. Résister dans son ordre : un travail d'œil et de main, une avancée lente, au plus près, contre le vent dominant.»

Jean-Pierre H. Tétart
Le voyage du Chat
Roman. 216 p. 13/20.
1989. ISBN 2.86853.072.9
— 14,50 €
Une enquête, sans témoins, juges, ni coupables, une croisière en forme d’idylle meurtrière, de la Grèce à l’Italie, une cruelle histoire d’amour et de haine… le premier roman de Tétart qui surprendra par la maîtrise de sa construction et la beauté de sa langue.

L’Éden et les cendres
Nouvelles, présentées par Jacques Réda. 144 p. 13/20.
1990. ISBN 2.86853.095.8
— 13,50 €
Ce que propose ici l’art du conteur ne sont que les convulsions du quotidien, mais portées au point d’excès où le banal prend les allures du mythe.

La Renverse
Récits. 168 p. 13/20.
1993. ISBN 2.86853.170.9
— 16,00 €
«Ma mémoire est comme un film ancien où l’ombre a plus d’importance que la lumière : images brèves en noir et blanc, tout dans le cadre pour une fraction de seconde, puis le noir…, faible mémoire du désordre et des souvenirs rapportés, dont la densité et la définition varient à chaque nouveau rappel…»

Richard Texier
Le centre, le cercle et la périphérie
Texte de Jean-Pierre Verdet. Reproductions d’œuvres de Richard Texier. 144 p. 16,5/24.
1998. ISBN 2.86853.307.8
— 18,50 €
Cette pochade judiciaire, inspirée par le Gai Savoir d’un spécialiste hors norme, donne les clés astronomiques du travail plastique de Texier.

Les outils du navigateur
Texte d’Emmanuel de Fontainieu. Préface d’Érik Orsenna. Nombreuses photographies et reproductions d’?uvres de Richard Texier. 80 p. 21/25.
1998. ISBN 2.86853.299.3
— 20,50 €
Sur le site de l’Arsenal de Rochefort-sur-Mer, usine de guerre colbertienne convertie en «machine à faire voyager l’esprit», tout près du miraculeux bâtiment de la Corderie royale taillé pour une aventure cosmique, Richard Texier a installé une grande sculpture...

Theoria sacra
Texte de Philippe Le Guillou. 128 p. 21/27.
2009. ISBN 978.2.86853.514.6
— 30,00 €
La rêverie de Texier n’est pas seulement nourrie par la contemplation hantée des traités et des cartes du ciel, quelque chose d’autre l’anime et la soutient, une force incomparable qui ne vient pas simplement de l’être et des archives humaines.

Henri Thomas
Le Cinéma dans la grange
Roman. 104 p. 12/19.
1992. ISBN 2.86853.145.8
— 12,00 €
Histoire adolescente, histoire d’une fuite fascinée, ce beau récit de la découverte de l’amour date de 1935. Incompréhensiblement resté inédit, il est probablement le premier roman d’Henri Thomas.

Le poison des images
Roman. 120 p. 12/19.
1993. ISBN 2.86853.166.0
— 13,00 €
«Son histoire à lui est celle d’un homme, et d’abord d’un enfant, remarquablement solitaire, en qui certaines tendances se sont énormément développées, faute des distractions habituelles à l’enfance et à la jeunesse.»

La défeuillée
Carnets. 120 p. 12/19.
1994. ISBN 2.86853.184.9
— 13,00 €
«Certes, lorsque j’écris, ce n’est pas pour tel être que j’aime — mais c’est pour quelqu’un qui est tous et chacun. Je veux que le lecteur y trouve non pas mes souvenirs ni les siens, mais son avenir.»

L’étudiant au village
Récit. Préface de Pierre Bergounioux. 136 p. 12/19.
1998. ISBN 2.86853.291.8
— 13,50 €
Un jeune homme rentre pour les vacances de Noël auprès de sa mère, veuve de guerre, institutrice dans un village de montagne. Sa pensée est entièrement occupée par le livre qu’il est en train d’écrire. Thomas a écrit à 23 ans ce récit dont le manuscrit à été retrouvé tout récemment.

L’ingrat suivi de L'impersonnel
Récits. Présentation de Paul Martin. 136 p. 12/19.
2002. ISBN 2.86853.349.3
— 14,00 €
«Celui qui promène ainsi une pensée glisse peu à peu bien loin de ce qui l'entoure; il abandonne toute une part de lui-même, il tombe dans une sorte d'indifférence ensommeillée à l'égard de tout ce qui n'est pas sa résolution...»

Le plein jour
Récit. Présentation de Paul Martin. 136 p. 12/19.
2002. ISBN 2.86853.350.7
— 14,00 €
«Ce qu'il lui montrait là, et qu'ils ont regardé ensemble un bon moment, penchés l'un près de l'autre, il l'avait découvert à l'instant même où elle lui prenait le bras. Mais lui que l'impatience avait étranglé, il avait tout le temps maintenant, il reprenait au commencement toute une histoire, en un coup d'œil.»

De profundis Americæ
Carnets américains 1958-1960. Présentation de Paul Martin. 192 p. 12/19.
2003. ISBN 2.86853.380.9
— 18,00 €
«On ne méprisera jamais assez la religion du dollar et de la technique.»

[Thomas] Collectif
Henri Thomas
Textes, études, témoignages. Cahier treize. Sous le direction de Paul Martin. 296 + 16 p. hors-texte. 16,5/24.
1998. ISBN 2.86853.293.4
— 27,50 €
Henri Thomas (1912-1993), poète, romancier, traducteur considérable, fut un homme libre tout autant qu’un écrivain inclassable. Celui qui avait très tôt élu le langage comme patrie produisit une œuvre d’une grande diversité, et d’une remarquable cohérence, qui tient de bout en bout le pari d’un équilibre entre «une certaine familiarité et une étrange inquiétude».

Monique Tirouflet
avec Paul de Roux
Bestiaire familier
Textes & photographies. 56 p. 16,5/24.
1992. ISBN 2.86853.155.5
— 14,50 €
Chats et chiens, chevaux, lapins et même un éléphant (petit éléphant de cirque) ont été proposés par Monique Tirouflet à Paul de Roux qui a «donné» à chaque photo son pendant sous forme d’une prose brève, pleine de tendresse et de simple émerveillement. «Toute une pelote de complicités».

Gérard Titus-Carmel
Épars
Poèmes et textes 1990-2002. 308 p. 16/24.
2003. ISBN 2.86853.383.3
— 25,00 €
«Qu'on se souvienne que dans le langage de la marine, on utilisait ce mot, Épars, pour nommer les petits éclairs, non accompagnés de tonnerre, qu'on observait parfois le soir, lorsque, la chaleur enfin retombée, ils parvenaient encore à électriser le ciel et les âmes.»

avec
Paul Louis Rossi
Feuillées & Memento mori
Peintures et texte. 56 p. 15/21.
2002. ISBN 2.86853.372.8
— 20,00 €

avec
Yves Bonnefoy
Feuillées
Essai & peintures. Avec 11 reproductions d'œuvres de Titus-Carmel. 64 p. 16,5/24.
2004. ISBN 2.86853.397.3
— 22,00 €
«Rien chez Titus-Carmel qui rappelle l'utopie mallarméenne d'une dissipation de soi, d'un oubli du drame de vivre par simple jouissance de la beauté supposée inhérente au monde des sens.»

Léon Tolstoï
Le Père Serge
Roman traduit du russe par J.-W. Bienstock. Coll. Corps neuf. 96 p. 12/18.
2010. ISBN 978.2.86853.531.3
— 8,00 €.
L’écrit de Tolstoï le plus serré, le plus fondamental, en même temps qu’une parabole à la fois violente, sobre et universelle, digne de prendre place parmi les grands témoignages spirituels.

Rodolphe Töpffer
Du progrès dans ses rapports avec le petit bourgeois…
Pamphlet. Vignette et frontispice de l’auteur. Notice. 64 p. 13/17.
1983. ISBN 2.86853.121.0
— 9,00 €
Ce bref pamphlet de 1852 contre «la fièvre inquiète du progrès» est étonnamment actuel. Ironique et tendre à la fois, il invite à la modestie et à la promenade à pied.

De la plaque Daguerre
À propos des excursions Daguerriennes. Présentation de Daniel Grojnowski. 96 p. 13/17.
2002. ISBN 2.86853.362.0
— 12,50 €
Cet essai de 1841 qui veut disqualifier (vingt ans avant Baudelaire) le procédé, avalise en quelque sorte la photographie qui «malgré ses simulacres de reproduction fidèle, impose, elle aussi, un mode conventionel d'expression».

[Trassard] Collectif
Cahier Jean-Loup Trassard
Textes, études, témoignages. Cahier dix-neuf. Sous la direction de Dominique Vaugeois. 288 + 32 p. 16,5/24.
2014. ISBN 978.2.86853.595.5
30,00 €
Un travail critique d’importance autour de la notion d’«ethnologie poétique» formée par l’auteur lui-même. Avec de nombreux textes et photographies inédits.

Jean-Loup Trassard
L’amitié des abeilles
Nouvelles. 96 p. 14/19. Nouvelle édition.
2007. ISBN 978.2.86853.482.8
— 15,00 €
Éleveur d’abeilles, commis de ferme, chasseur de taupes, propriétaires terriens… les personnages de ces nouvelles sont solitaires, repliés sur eux-mêmes, à l’écoute de leurs fantasmes. Tous présentent le profil émacié d’êtres déçus par les autres hommes. Ils laissent croître une tension qui les mène vers l’intimité avec les choses et les forces de la nature. (Réédition du premier livre de Trassard).

Territoire
Textes & photographies. 56 p. 16,5/24.
1989. ISBN 2.86853.073.7
— 15,00 €
Le territoire rural de l’auteur en sept proses et quinze photos, petit espace de campagne autour de sa maison, mais aussi territoire mental, lieu de la mémoire, contre l’oubli.

Images de la terre russe
Textes & photographies. 64 p. 16,5/24.
1990. ISBN 2.86853.105.9
— 14,50 €
Une quarantaine de photographies — visages, paysages, constructions rurales — et les impressions éprouvées devant cette campagne de Russie. Peut-être va-t-on reconnaître ici la matrice d’une certaine nostalgie russe ?

Caloge
Nouvelles. 108 p. 12/19.
1991. ISBN 2.86853.080.X
— 11,00 €
Personnages immergés dans le réel. Un instant ils font toucher de la main le poli, le râpeux des choses, puis ils rendent aux songes du lecteur le soyeux fuyant de leur âme. Quant à l’aventure… elle peut aussi bien tomber, foudre lente, dans une épicerie de village.

Ouailles
Textes & photographies. 104 p. 16,5 /24.
1991. ISBN 2.86853.139.3
— 19,00 €
À la fois traité d’élevage et méditation poétique sur la montagne, les bergers, les moutons, ce livre nous montre «tout un pays de cailloux et torrents, d’herbes et de mélèzes, de soleil et d’ombre, de vent, qu’il faut porter en soi ou peut-être à la dimension duquel il faut étendre son propre corps…»

Archéologie des feux
Textes & photographies. 80 p. 16,5/24.
1993. ISBN 2.86853.178.4
— 18,50 €
Fin de l’agriculture au profit de l’industrie agricole. Fin de la civilisation rurale. L’auteur se situe un peu après les fermes pour visiter les murs, les tas, dire ce qu’on peut comprendre ou recueillir encore — la mémoire en sera-t-elle sauvée ? — du mode de vie, en ces lieux inhospitaliers, des hommes avec des bêtes.

Inventaire des outils à main dans une ferme
Textes & photographies. 88 p. 16,5/24.
1981, 1995. ISBN 2.86853.224.1
— 19,00 €
Faucilles, cognées, pelles, marteaux, fourches, râteaux, serpes, rasettes, crocs… Voici donc, sans représentation graphique et en essayant de ne pas trop figer ces objets qui n’eurent de sens que mouvants, une évocation des outils agricoles employés dans une ferme de la Mayenne. En hommage aux mains qui les tinrent.

Objets de grande utilité
Textes & photographies. 112 p. 16,5/24.
1995. ISBN 2.86853.223.3 — Réimp.

«Sur la grève des champs, dans les étables délaissées ou les hangars de brocanteurs, j’ai recueilli — coquilles ébréchées, polies par le ressac de l’usage — des objets que les mains venaient juste de quitter. Les outils attaquent la matière, les objets sont plus lents, ils accueillent, contiennent, secondent, très utiles ils deviennent familiers…»

Les derniers paysans
Photographies légendées. 96 p. 20/23.
2000. ISBN 2.86853.321.3
29,00 €
L’auteur s’est servi de ses propres jouets, conservés depuis une cinquantaine d’années et qui, au même titre qu’une enfance rurale, ont peut-être déterminé une passion pour les fermes et l’agriculture. Humour et tendresse. Une quarantaine de photographies en couleurs.

La composition du jardin
Texte & photographies. 72 p. 16,5/24.
2003. ISBN 2.86853.378.7
 — 20,00 €
«Maison d'enfance, disiez-vous ? J'oserais presque en dire autant. J'étais bien jeune à ces débuts, oui, ce sont pour moi des jardins d'enfance...»

Nuisibles
Texte et 15 photographies noir & blanc. 64 p. 16,5/24.
2005. ISBN 2.86853.430.9
— 21,00 €
L’affrontement est impitoyable qui oppose les deux sortes d’habitants des campagnes que sont les chasseurs, leurs chiens et l’animal traqué. Dans sa langue extrêmement personnelle et puissante, Jean-Loup Trassard nous transporte d’un côté puis de l’autre de cette violence inouie, avec la précision de l’observateur qu’il n’a jamais cessé d’être.

Le voyageur à l'échelle
Texte et photographies. 64 p. 16,5/24.
2006. ISBN 2.86853.464.3
— 22,00 €
«L'autre côté ! Par delà toute image il existe un pays aux limites imprécises où l'étendue s'étire de façon différente. La plus légère barrière entourant un jardin donne envie d'explorer l'être sûrement nouveau que je serai, marchant de l'autre côté.»

Conversation avec le taupier
Récit. 160 p. 14/19.
2007. ISBN 978.2.86853.483.5
— 20,00 €
Le taupier louait ses services dans les fermes et travaillait entre le ciel et la terre souvent boueuse à délivrer des taupes le terrain agricole. Jean-Loup Trassard a longuement interrogé celui qu'il connaissait depuis l'enfance.

Sanzaki
Texte et photographies. 88 p. 16,5/24.
2008. ISBN 978.2.86853.510.8
— 22,00 €
L'homme est agriculteur le jour et passeur de “goutte” la nuit entre la campagne productrice et la région parisienne (sans payer l'acquit nécessaire à tout transport d'alcool). On le suit quand il cultive la terre, franchit un barrage dans la nuit, transforme sa voiture, se fait prendre, s'évade...

Eschyle en Mayenne
Texte et photographies. 72 p. 16,5/24.
2010. ISBN 978.2.86853.535.1
— 22,00 €
«Soudain pris du regret d’ignorer le grec, et n’ayant assisté à aucune représentation du théâtre d’Eschyle, ni sur la ruine des palais respiré l’air que juste viennent de quitter ses héros (seulement dans ma main le toucher, une fois, des pierres du Parthénon, mais combien forte, encore vivace, l’impression), cet été je reprends, ne lâche plus — en traduction — les sept pièces polies par 2500 ans, presque, de lecture.
Est-ce le sable terreux du jardin sous mes sandales ? tandis que face au soleil dans un fauteuil de bois et toile, par léger vent d’est, j’ouvre et ferme le livre, les paroles que j’y entends me paraissent, également chaussées de sandales, crissantes du sable où le pied s’imprime, de la terre que la main égrène.»

Traquet motteux ou L’agronome sifflotant
160 p. 12/18. Collection Corps neuf
2010. ISBN 978.2.86853.537.5
— 10,00 €
«Depuis le néolithique, il s’agissait de produire plus et mieux : le succès brutalement s’est retourné contre les métiers de la campagne. Il faudra produire moins et moins bon. Ayant vidé les villages, coupé les arbres, rasé les haies, mis les races animales au musée, fait disparaître la faune sauvage et la flore, envoyé ceux qui auraient assuré la relève travailler en ville, on fera de l’élevage “hors sol”…»

Causement
Textes et photographies. 80 p. 16,5/24.
2012. ISBN 978.2.86853.582.5
— 24,00 €
Le patois mayennais, Jean-Loup Trassard est toujours tenté de le laisser affleurer dans son écriture, comme une survivance de la campagne sur le point de disparaître, ainsi que pour le plaisir d’une certaine sauvagerie de l’expression.

Trouvailles
Textes et photographies. 48 p. 16,5/24.
2014. ISBN 978.2.86853.596.2
— 18,00 €
On éprouve une sorte de plaisir enfantin et un peu de mélancolie en visitant ce modeste musée portatif qui mêle l’archéologie, les traditions populaires et l’histoire naturelle, pour ouvrir à une rêverie hautement poétique.

Exodiaire
Roman. 272 p. 15/22.
2015. ISBN 978.2.86853.609.9
— 20,00 €
Aucun d’entre eux n’aurait dû être là, pourtant ils étaient neuf, chargés dans deux voitures, à se lancer sur les routes ! L’enfant avait sept ans. Dans le récit entrepris soixante-dix ans plus tard il est nommé «votre grand-père». Il semble que l’auteur, au prétexte qu’il aurait déjà trop conjugué sa première personne, ait voulu confier à une autre voix que la sienne le soin de guider le lecteur entre les strates des mémoires. C’est lui pourtant qui ouvre les papiers anciens de sa famille.

avec Jean-Philippe Reverdot
Tumulus
Textes & photographies. 64 p. 21/25.
1996. ISBN 2.86853.246.2
15,00 €
On disait minéral, végétal, animal... Est-ce la fin des règnes ? Reverdot photographie trois fois trois prélèvements de ceux-ci dans leur retraite ultime, conservation sous verre, hors laquelle toute trace serait demain abolie... Trassard arrache à l’oubli neuf feuillets exemplaires, pour archives.

François Trémolières
Peintures
Poèmes. 64 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.252.7
— 9,00 €
«Vivre demeure en soi une énigme vers laquelle la poésie ouvre des accès et qu’elle invite à partager : nombre de ces poèmes sont dédiés. Leur simplicité et leur évidence sont aussi celles de l’offrande.» (J.-M. Maulpoix).

Marina Tsvetaeva
L’Art à la lumière de la Conscience
Essai présenté et traduit du russe par Véronique Lossky. 104 p. 12/19.
1987. ISBN 2.86853.052.4 — Réimp.

Le premier d’une série de trois essais sur l’art, la création littéraire et la place de l’artiste parmi les hommes, dans lesquels Tsvetaeva développe son esthétique avec la fougue passionnée de qui ne mettra «pas plus de sérieux à mourir».

Le Poète et la critique
Essai présenté et traduit du russe par Véronique Lossky. 88 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.078.8
— 10,00 €
Tsvetaeva se penche ici sur le problème des rapports de l’auteur avec ses lecteurs par l’intermédiaire de la critique.

Le Poète et le temps
Essai présenté et traduit du russe par Véronique Lossky. 64 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.079.6
Réimp.
Quelle est la relation du créateur avec son époque ? L’actualité ne se confond pas avec la modernité : «Le thème de la Révolution est une commande du Temps. Le thème de la glorification de la Révolution est une commande du Parti.»

Histoire d’une dédicace
Essai présenté et traduit du russe par Janka Kaempfer-Waniewicz. 64 p. 12/19.
1989. ISBN 2.86853.081.8 — Réimp.

Réponse cinglante de Tsvetaeva à un article anonyme consacré à Ossip Mandelstam et à leurs relations. C’est une défense du passé en même temps qu’une réflexion sur la poésie et l’intelligentsia russe avant la Révolution.