Titres — L


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Labours
Christian Caujolle et Jean-Luc Chapin
Textes & photographies. 60 p. 21/25.
1996. ISBN 2.86853.245.4
18,50 €
Deux regards modernes qui ont la même source archaïque : l’amour de la terre. Et à la fois, une réflexion actuelle, non théorique, sur le paysage.

Là, et pas là
Paol Keineg
Poèmes. Avec une postface de Marc Le Gros. 160 p. 14/19.
2005. ISBN 2.86853.440.6
17,00 €
«Là, et pas là, joue à la fois sur la présence et l'absence des voix et des lieux, l'étranger et le familier, le clair et l'obscur, et peut-être faut-il lire ces petits textes denses, économes, souvent prosés, comme des sortes de cairns. Pour ma part, je vois un peu ces pierres de langage et de vie — mais qui ont aussi quelque chose de testamentaire, des petits mémoriaux en somme — comme celles qu'un vieux petit Poucet, tantôt ébloui et tantôt aveugle, sèmerait sur ces propres chemins.» Marc Le Gros

Le Labyrinthe et le rêve (Venise, Rome)
François Lerbret
Récit. 96 p. 14/19.
2017. ISBN 9782.86853.623.5.
13,00 €
Le désir de saisir une sensation poétique plutôt que de plagier la réalité, cette manière de confronter l’immuable et le renaissant en cherchant à vivre le déplacement comme une traversée du temps : voilà les qualités de ce livre bref qui n’est nullement une contribution à l’ordinaire littérature de voyage…

La Lamproie ou les eaux limoneuses de la mémoire
Collectif
Sous la direction de Lise Chapuis, Caroline Rives et Élisabeth Meller-Liron. Photos. 128 p. + 24 p. hors-texte. 17/24.
1995. ISBN 2.86853.189.X
Épuisé

Langue mortelle
Michel Orcel
Études sur la poétique du premier romantisme italien. 224 p. 14/20,5.
1987. ISBN 2.86853.150.4
16,50 €
Ces essais laissent de côté le romantisme officiel pour dégager, dans leurs relations aux pôles de l’origine et de la mort, les axes capitaux de la poétique du premier romantisme italien, à travers les œuvres des trois grandes figures que sont, entre 1780 et 1830 : Alfieri, Foscolo et Leopardi. (Ouvrage paru aux éd. L’Alphée).

Les Larmes de Spinoza
Pascal Commère
Histoires. 112 p. 14/19.
2009. ISBN 978.2.86853.524.5
16,00 €
L’ordinaire des jours passés auprès de ceux qui ont accompagné l’enfance et l’adolescence dans ces bourgades de province où les commis, les servantes, les bûcherons avaient parfois des allures de seigneurs ; et portaient en eux «quelque chose qui renvoyait à la blessure du monde».

Là s'en vont les seigneuries
Alice Becker-Ho
Récit. Treize photographies originales d'Emmanuel Rioufol. 56 p. 14/19.
2003. ISBN 2.86853.376.0
15,00 €
— Je ne veux plus vivre en Espagne. Nos amis sont en prison. La démocratie c'est de la merde.

Lazare, ou la lumière du jour
Alain Bertrand
Récits. 128 p. 14/19.
1998. ISBN 2.86853.289.6
13,50 €
«Aux charpies de mots, aux lambeaux de phrases, Lazare demande l’impossible, l’impossible qui est aussi le plus nécessaire : vivre au lieu de s’enfermer dans cette grotte dont une pierre recouvre l’entrée.» Alain Bertrand est né en 1958.

Lectures
Georges Perros
Comptes-rendus et articles critiques. 140 p. 12/19.
1981. ISBN 2.86853.116.4
12,00 €
Une leçon de lecture et d’amour des livres, par le plus libre des critiques littéraires.

Lectures pour Jean Vilar
Georges Perros
Lectures de théâtre. Texte établi et présenté par Jean-Pierre Nédélec. 200 p. 14/19.
1999. ISBN 2.86853.312.4
17,00 €
Pendant plus de dix ans (toutes les années 50) Georges Poulot — plus tout à fait acteur et pas encore écrivain — a été le lecteur de Jean Vilar au T.N.P. Les principales qualités de ces notes, sur des pièces d’auteurs inconnus ou non, sont un jugement sans complaisance et un humour mélancolique qui annoncent déjà le ton Perros.

La Légende du Vin
Jean-Baptiste Baronian
Petit essai d’œnophilie sentimentale. 128 p. + 16 p. hors texte. 14/19.
1995. ISBN 2.86853.219.5
16,00 €
Cet essai flatte chez l’amateur son goût du vin autant que son goût pour l’art et pour les lettres, dans une perspective que le grand Vialatte aurait sûrement aimée et où se mêlent sans cesse l’érudition et la fantaisie.

Lettre à André Liberati contre les acolytes de Dieu et les Judas de l’athéisme
Jean Schuster
Pamphlet. 16 p. 10,5/19.
1986. ISBN 2.86853.031.1
3,00 €
Lettre ouverte d’un des derniers vrais surréalistes sur
la question des trois monothéismes : christianisme, judaïsme, et islamisme.

Lettre à la Postérité
Pétrarque
Traduit du latin et présenté par Denis Montebello. 48 p. 13/17.
1996. ISBN 2.86853.255.1 —
Réimp.
«Vivant, Pétrarque évoque les morts, les personnages éminents dont il fut le protégé, le familier. Mort, il s’adresse à vous, vivant, pour que vous l’aidiez à gravir les marches…».

Lettre à un aveugle sur des photographies de Robert Doisneau
Sylvain Roumette
Essai. 96 p. 20/23. Cartonné.
1990. ISBN 2.86853.100.8
27,50
Illustré de 40 photos rares, c’est le premier essai véritable sur l’œuvre de Doisneau. Il met l’accent sur sa «relation de compagnonnage avec tant d’écrivains et de poètes, qui le perçoivent d’emblée comme un des leurs.» Prix du Livre en Poitou-Charentes 1991. (Coédition avec Le Tout sur le Tout)

Lettres à Jean Thibaudeau
Francis Ponge
Présentation et notes du destinataire. 112 p. 14/19.
1999. ISBN 2.86853.313.2
13,50 €
«Toujours est-il que je crois qu’“il faut parler”, de temps à autre, se manifester à ses meilleurs amis — et, à défaut de leur parler (de parler avec eux, ou plutôt de parler devant eux, en leur présence — en s’arrêtant parfois de parler pour les écouter ou les entendre), leur écrire...»

Lettres à un ami
Max Jacob
Correspondance 1922-1937 avec Jean Grenier. 104 p. 12/19.
1982.
Épuisé
Figure quasi légendaire de la poésie moderne, Max Jacob (1876-1944) a cultivé l’art de l’amitié et celui de la correspondance. Celle-ci est un modèle du genre et frappe par sa totale sincérité.

Lettres de Ré
Éric Pistouley
Roman. Précédé d'un avertissement. 80 p. 13/17.
2004. ISBN 2.86853.399.X
10,00 €
Ces mails sont des lettres d’amour intense écrites par une femme qui évolue entre Paris et l’île de Ré, adressées en Nouvelle-Zélande à un homme qui n’y répond pas. Cette épistolière n’est pas une religieuse, c’est peut-être une artiste, c’est sans doute une amoureuse moderne — hors du temps néanmoins, en dépit même de l’«expérience» sentimentale qui est la sienne et du regard désabusé qu’elle finit par porter sur ce qu’elle éprouve.
Lettres tombales
Jude Stéfan
Proses. 96 p. 12/19.
1983. ISBN 2.86853.042.4
9,00 €
Cruellement lucide et négateur par volonté d’être soi-même, Stéfan renoue ici avec le genre ancien et oublié des « lettres » (aux sœurs, à Rimbaud, à un ethnologue, au lecteur?), comme pour cerner de plus près l’inavouable.

Lieuse
Pascal Commère
Histoires. 160 p. 14/19.
2016. ISBN 978.2.86853.617.4
17,00 €
Le narrateur de ces récits, qui exerce la profession de comptable en milieu rural, nous mène à la rencontre de personnalités que la campagne a façonnées — cultivateurs, éleveurs, bûcheron —, méfiantes, taiseuses, voire ombrageuses, «le noir petit monde obstiné de l’agriculture»…

Le Lièvre de Mars
Patrick Cloux
Une chronique amoureuse. 112 p. 12/19.
1994. ISBN. 2.86853.192.X
12,00 €
«Puisqu’aimer c’est parler, voici au fil des pages le portrait d’une femme dessiné à la craie, la marelle blanche et noire d’un homme de quarante ans, les gestes de leur durée.»

Le Linceul du vieux monde
Gérard Mordillat
Poèmes. 80 p. 14/19.
2011. ISBN 2.86853.548.1
12,00 €
Les romans que Mordillat a publiés, ses films également montrent combien il est un homme engagé, fidèle à ses origines populaires, radical à l’occasion et politiquement courageux — espèce rare par les temps qui courent, faut-il le dire ?
Son abondante production ne l’a nullement conduit à reléguer dans l’oubli son amour des poètes (Gilbert-Lecomte, Daumal, Larronde, Artaud, Dadelsen, et Prével par-dessus tout), ni à renoncer à la poésie. Il en écrit un peu, sans manières et à sa façon, rouge et noire, pleine de sourde colère et de tendresse insolente. Très incorrecte en somme.

Lingua (Collectif)
Anthologie
La jeune poésie italienne. Sous la direction de Bernard Simeone. 320 p. 15/22.
1995. ISBN 2.86853.202.0 —
Épuisé
Giudici, Merini, Raboni, Rosselli, Spaziani, Belleza, Buffoni, Conte, Cucchi, De Angelis, D’Elia, Lamarque, Magrelli, Mussapi, Orengo, Pazzi, Piersanti, Rossi, Ruffilli, Valduga, Viviani. Édition bilingue.

Liquidation totale
Gilles Ortlieb
Photographies et textes. 96 p. 14/19.
2011. ISBN 2.86853.538.2
17,00 €
Que peut-on espérer comprendre, appréhender, d’une ville à laquelle rien, aucune histoire commune ne nous rattache, sinon un endurant désir de voir ? Toutes ces cités d’une vallée ouvrière qui aura pesé sur le siècle écoulé, l’une après l’autre visitées : une archéologie humaine de la disparition et de la perte par la pratique assidue d’une épigraphie de vitrines, de pignons, de façades, de frontons. En quête de quoi, précisément ? D’inscriptions déteintes, à moitié effacées, de palimpsestes hérités d’un jadis ou d’un naguère qui subsistent encore, ici et là, dans des niches ou poches le temps malmené, mais sauvegardé, sédimenté en strates quasi géologiques…

Lisbonne n’existe pas
Collectif
Poèmes et proses. 128 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.243.8. —
Réimp.
Neuf écrivains portugais contemporains composent un improbable portrait de Lisbonne : Al Berto, Matilde Rosa Araujo, Maria Isabel Barreno, Mário Cláudio, Almeida faria, Lídia Jorge, Nuno Júdice, Virgílio de Lemos et João de Melo. Direction Annick Moreau. Avant-propos Eduardo Prado Coelho. Préface Xavier Person.

Litanies du scribe
Jude Stéfan
Poème. 24 p. 10,5/19.
1984. ISBN 2.86853.058.3
3,50 €
Un texte à prononcer qui déroule «les noms les plus marquants de la littérature d’Occident et des Amériques tant ancienne que moderne, dans leur désordre organique.»

Littoral (de Dunkerque à Hendaye)
Frédéric Lallemand
50 photographies. Préface de Georges Monti. 80 p. 16,5/24.
2014. ISBN 2.86853.597.9.
24,00 €
En fixant, sans aucune violence, la fluidité de son motif, il invente littéralement un paysage qui, pour être familier à la plupart d’entre nous, n’en porte pas moins la marque indiscutable de son propre regard. Et ce faisant, il nous apprend à voir.

Ce Livre de malheur, et des corps
François Boddaert
Poèmes. Dessins de Jacques Busse. 80 p. 14/19.
1991. ISBN 2.86853.131.8
Réimp.
«Une suite de six poèmes où le corps est la matière textuelle à partir de quoi monte le chant du malheur. L’incarnation n’est cependant pas sujet (ou objet) d’un regret. Non. Ce que l’on déplore ici, c’est la mésaventure du corps (maladie, suicide, guerre, accident?). Une tradition aussi ancienne que la poésie française elle-même — depuis le XIIe siècle. Une danse des corps mourants. Dévotion.»

Livre des papillons
Arnaldo Calveyra
Poèmes. Traduction de l'espagnol (Argentine) et posface d'Anne Picard. 160 p. 14/19.
2004. ISBN 2.86853.396.5
16,00 €
Composée en 1962, cette suite de poèmes a été publiée en Argentine en 2001. Comme le peintre, le poète fraye un passage singulier à la lumière et nous fait entrevoir la lueur du monde sur fond de nuit.

La Loge de mer
Jean-Yves Laurichesse
Roman. 136 p. 14/19.
2015. ISBN 978.2.86853.608.2
17,00 €
Un homme arrive en train dans une ville inconnue proche de la mer. Entré au musée par désoeuvrement, il est fasciné par une scène figurant sur un retable du XVe siècle. Les jours suivants, il se trouve pris dans un réseau serré de rencontres, d’images, de rêves, et mêlé malgré lui à un fait divers crapuleux. De signe en signe, entre ombre et lumière, une histoire se construit, qui va changer sa vie.

Long cours sur les rivièves et canaux
Georges Simenon
Reportages. Quarante photographies de Hans Oplatka. 120 + 40 p. 14/22.
1996. ISBN 2.86853.247.0
14,50 €
De fin mars à septembre 1928, l’enfant terrible de la littérature, celui que la presse appelle le «romancier-vapeur», parcourt la France en bateau et découvre un monde inconnu.

Lourdes
Jean Dieuzaide
120 photographies reproduites en 2 tons. 128 p. 21/25.
2004. ISBN 2.86853.416.3
25,00 €
Pour la plupart inédites, ces images confirment, si besoin était, l'extraordinaire capacité de Jean Dieuzaide à transmettre un témoignage plein d'humanité, quel que soit le sujet traité.

Lucy comme les chiens
Catherine Rey
Roman. 120 p. 14/19.
1996. ISBN 2.86853.342.6
14,00 €
«On est revenus vers le chemin qu'était pas très loin de là où on avait passé la nuit. Il marchait devant et je suivais. Je suivais comme les chiens suivent qui savent pas où aller.»

Luisa
Marie-Claude Roulet
Roman. 96 p. 14/19.
2010. ISBN 978.2.86853.530.6
15,00 €
L’attachante Luisa, la lumineuse jeune femme qui comprend tout avant tout le monde, à laquelle sa mère a trouvé une place au «château» où elle est arrivée comme à Thornfield Hall, un exemplaire de Jane Eyre caché dans son sac, va trouver sa place, sereine et libre auprès d’«un maître incontesté, plus silencieux encore que la vieille femme dont il est le fils», écrivant en pensée les pages du livre de sa vie — dont elle deviendra peu à peu l’auteur souverain.