Nouveauté Juin 2002


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Jean-Pierre Abraham
& Vonnick Caroff

Histoire d’Io


Texte et peintures
2002. 48 p. 16,5/22.
ISBN 978.2.86853.365.4

15,00 €

Le livre

Quelle mouche l’a piquée ? Volontiers recluse, naguère, en son jardin, pourquoi Vonnick Caroff s’est-elle éclipsée soudain vers je ne sais quels hauts plateaux, vers ces sentiers improbables où des vaches déménagent avec leur maisonnée, certaines pavoisées, comme en Aubrac en mai ? Étrange transhumance, vers quelle estive inconnue ?
Au retour : comment montrer ses découvertes, les images récoltées, ce somptueux déferlement de couleurs ? Comment trimbaler tout le bazar, et cette toile de six mètres de long, qu’il faudrait rouler et dérouler à chaque fois ? Plutôt choisir le moins pesant, le plus vagabond des moyens de transport : un livre, celui-ci. Il suffisait de séduire deux sbires, le voisin photographe, l’éditeur un peu fou. Et moi, compère éberlué au bord du chemin, comment me faire accepter dans la bande, sinon en prétendant que je sais une histoire, à raconter comme font les nomades le soir, à l’étape, autour d’un mince feu, sous un ciel crépitant d’étoiles ? — J.-P. A.

Les auteurs

Jean-Pierre Abraham (1936-2003) a publié trois livres en trente ans : Le Vent (1957), Armen (1967) et Le Guet (1986) sans jamais cesser de se consacrer à l’écriture : «dès qu’on a ce souci {le souci d’écrire} — et je sais bien que je dois l’avoir — c’est fichu, on est obligé d’avoir du recul, de se retirer dans l’ombre pour regarder la lumière. Pour la dire, cette vie-là, il faut en quelque sorte en porter le deuil…» (Lettre à André Dhôtel, 1956). Il est auteur de huit livres parus à nos éditions.
Vonnick Caroff, née en 1948, vit et peint à Pont-Croix (Finistère).
Ensemble, ils ont publié à nos éditions Compère, qu’as-tu vu ? et Coquecigrue, où es-tu ?
Extrait

«Celui-ci a regardé dans l’œil de la vache», dit-on, dans mon pays, d’un homme au comportement un peu étrange : distrait, lointain, comme absorbé par ses pensées, soudain gai, parfois triste sans raison. On ne sait ce qu’il a pu voir, au fond de cette orbite énorme, sous les paupières lourdes, derrière les longs cils, au cœur de l’iris, dans la prunelle obscure de ces bêtes, celles d’Aubrac par exemple qu’on voit nombreuses ici, ces vaches couleur de miel qui, «avec leurs grands yeux charbonneux de mauvaises femmes, ont plus de regard que les autres vaches», comme dit Henri Pourrat. Au terme d’une lente plongée (dans le vide, apparemment), après la traversée d’étendues mornes, comme désolées, peut-être a-t-il aperçu, tout au bout de la piste, des éclats d’une histoire ancienne, de cette histoire qui débuta quelque part au cœur de la Grèce, sur les pentes du mont Olympe : l’histoire d’Io, la jeune prêtresse (certains disent : la nymphe), vouée au service d’Héra, femme de Zeus.
Tirage de tête :
50 ex. sous emboîtage, avec une lithographie originale justifiée et signée par Vonnick Caroff

150,00 €
Commander
Autres titres du même auteur :

• Compère, qu’as-tu vu ?
Fort-Cigogne
• Coquecigrue, où es-tu ?
Port-du-Salut
Ici présent
La place royale
Journal d’hiver