Parution Mars 2013


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Gérard Macé
Odalisques et violon d’Ingres



2013. 20 p. 24/31, sous étui toilé, tirage limité à 30 exemplaires sur BFK Rives, numérotés et signés, enrichis de deux photographies originales tirées aux encres pigmentaires sur pur chiffon d'Hanemühle justifiées et signés par l'auteur.
ISBN 978.2.86853.592.4

270,00 €

L’auteur

Gérard Macé
est né en 1946 à Paris. A eu très tôt la tentation d'écrire, et par manque d'imagination, a fait des études de Lettres. Aujourd'hui, il deviendrait plutôt œnologue ou photographe. A un peu voyagé (Italie, Japon, Moyen-Orient, Afrique...), et beaucoup rêvé sur les nombreuses vies qu'il aurait pu avoir.



Extrait

Comme les sirènes assises sur le rivage, mais bien en chair et plus réelles, les odalisques sont en lisière d’un autre monde : contrée lointaine ou rêve intime, c’est toujours une frontière que la photographie ne permet pas de franchir, un seuil sur lequel on reste interdit, dans tous les sens du terme. Car si un divan suffit à suggérer une chambre, un salon, une maison de passe, qui peuvent se situer n’importe où au monde, cette pièce dans laquelle on peut tout voir, ou presque, est aussi un lieu métaphorique. De ce point de vue, la véritable maison close, c’est la chambre noire du photographe, dans laquelle le détail compte autant que l’ensemble : une coiffure, des sandales, un bouquet de fleurs, les motifs d’une étoffe suggérant le vêtement qui vient de tomber, rehaussent la nudité toujours nouvelle et retournée dans tous les sens, de face et de dos pour mieux mettre en valeur une épaule, une hanche ou la chute des reins. Blasons du corps, que l’on déchiffre tour à tour avant de fixer le regard, parfois sur la touffe noire du sexe.

Commander