Parution Mars 2024


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Thierry Romagné
Gris Bastille


Poèmes

2024. 120 p. 14/19.
ISBN 978.2.86853.713.3

16,00 €

Le livre

un homme hantant le quartier de la Bastille autant qu’il en est hanté
constate étonné
que le nuage gris du comportement corporate
en glaubiche dans le texte
est en train de se répandre sur cette place
de prendre toute la place
et de supplanter le troisième terme
de notre vieille devise républicaine
la fraternité
bientôt réduite
en cendres
sur la terre
comme dans l’eau de la Seine

faut-il s’y résoudre
faut-il absoudre
faut-il en découdre


L’auteur

Thierry Romagné est né de parents bretons en 1962 à Paris où il vit actuellement. Après une enfance et une adolescence sans histoire notable ni géographie particulière, en banlieue, il fait des études de lettres qui l’amèneront à s’enthousiasmer pour la poésie baroque et à enseigner durant des décennies. Critique littéraire et poète à ses heures.

Repères bibliographiques :
Pêche miraculeuse (livre d’artiste avec six pointes sèches de Thierry Le Saëc, la canopée, 2020)
Trois feux de langue (Rehauts, 2021)



Extrait


ce gris c’est aussi la couleur du demi-deuil
quand on a depuis si longtemps
perdu son emploi son orgueil
quand on ne voit plus la vie
que d’un œil
d’un œil las dans cet espace cerné
par les gratte-clavier du Onzième
sortant nombreux de terre après le travail
la face d’un sourire réflexe fendue
et là affalés aux terrasses des bars
comme s’ils étaient chez eux
dans leurs costumes gris grièche




on pourrait l’appeler le gris Bastille ce gris alentour
c’est la couleur de l’ennui
de la dépression atmosphérique
des fines particules en suspension dans l’air
qui imprègnent la pierre discrète des immeubles
et que l’on respire dès qu’on n’a rien d’autre à faire
tout le contraire de la griserie des bals populaires et du quatorze juillet




la Bastille a été la place du peuple en colère
qui l’a conquise
qui y cherchait de la poudre des armes un idéal
qui ne voulait plus entendre parler de lettres de cachet
ou de cachots


mais c’est aujourd’hui la place des gratte-clavier du Onzième
qui y achètent eux aussi de la poudre d’ailleurs
de la blanche
coworkeurs startuppeurs auto-entrepreneurs toujours jeunes toujours hâbleurs
et toujours accros verbe haut
heureux propriétaires d’un téléphone cellulaire

Le Lorgnon mélancolique
Patrick Corneau
16 mars 2024
Catastrophes
Laurent Albarracin
21 mars 2024
ArtPress
François Bordes
N°522, Juin 2024