Parution Avril 2022


    Accueil

    Parutions

    Auteurs

    Œuvres

    Bibliophilie

    Commande

    Recherche

    La maison

    Autres fonds

    Liens

    Chronique

    Lettre d’info


    Livres de photographie

Marcel Cohen
Notes sur le parfum


Gérard Macé
Le mirage de la vie


2022. 48 p. 17/23.
ISBN 978.2.86853.690.7

27,00 €

Le livre

L’éditeur souhaitait réunir dans un projet commun ces deux écrivains admirés. Leur réponse à l’invitation n’aboutit pas à un ouvrage à deux mains (ni à quatre), mais au rapprochement par la forme (la note) plutôt que par les thèmes (le parfum et le cinéma), sous la même couverture, de deux auteurs qui se connaissent bien, et s’apprécient. Ce livre partagé est en quelque sorte le témoignage d’une amitié littéraire.


Les auteurs

Né en 1937, Marcel Cohen est notamment l’auteur, chez Gallimard de livres singuliers, composés de textes brefs, intitulés, entre autres, Faits (et Faits II, Faits III) ou Détails (et Détails II). Sur la scène intérieure, consacré à sa famille déportée pendant la guerre, est peut-être le livre qui l’a fait connaître du «grand public».
Gérard Macé, né en 1946, a édifié chez Gallimard, au Promeneur, au Bruit du temps, aux éditions Le temps qu’il fait et chez quelques autres éditeurs, une œuvre considérable par sa singularité et sa cohérence, faite de livres brefs, souvent à la frontière de la poésie et de l’essai où il mêle l’érudition à la rêverie.

Cette plaquette, dont le tirage est limité à 100 ex., n’a pas d’édition de librairie; elle est disponible uniquement chez l’éditeur.
Tirage de tête :
30 ex. numérotés, accompa-gnés d
’une photographie ori-ginale signée de Gérard Macé
130,00 €
Extraits

En 1791, le jour où elle est arrêtée à Varennes, Marie-Antoinette était passée chez Houbigant pour s’approvisionner : en exil, elle avait peur de manquer. Pour cette raison, les Révolutionnaires ont longtemps tenu Houbigant pour suspect, et pas seulement parce qu’il fabriquait des parfums d’aristocrates.

*

Hommage odorant, à Milena. En 1995, au Centre Georges Pompidou, dans la mezzanine, l’artiste Françoise Quardon expose une sculpture utilisant, notamment, l’eau de Cologne 4711 fournie, gratuitement, par la Wrme de Cologne. L’odeur était tout à fait sensible dans le hall dès qu’on approchait. Mais était-ce le parfum de Milena ? 4711 n’est qu’un surnom. Milena idéalisée, plus riche, plus vraie que Milena ?

M.C.


Dans E la nave va, le paquebot imaginé par Fellini va disperser en pleine mer les cendres d’une cantatrice. Un bonimenteur, qui sera le chroniqueur de l’aventure, s’adresse à nous dans le prologue, où on le voit essayer des chapeaux à toute vitesse, exécutant un numéro de clown ou de chapelier fou.
Comme il regarde la caméra, c’est nous qui sommes de l’autre côté du miroir. Ou plutôt derrière une glace sans tain. C’est d’ailleurs derrière cette glace que nous observons le monde en mouvement, chaque fois que nous allons au cinéma.

*

Pour Cadet d’eau douce, Buster Keaton voulait mettre en scène une inondation. Ce que lui refusa le producteur, au motif que les habitants de la région étaient victimes chaque année d’une inondation bien réelle, qui faisait des dizaines de victimes.
Mais alors, pourquoi des films de guerre ? demanda Keaton.

G.M.
Photographie du tirage de tête